Accueil   Dates à retenir    Mairie    Municipalité    Conseil municipal    Histoire   Enfance   Santé   Social   Infos pratiques
Brèves   Urbanisme   Associations   Sports   Tourisme   Commerces-Services    Héberg.-Restaur.   Photos
   Environnement
COMMUNE DE BULGNEVILLE
"Une ville à la campagne"


Atelier intercommunal


La Communauté de Communes Terre d'Eau s'est inscrite depuis plusieurs années dans une démarche de protection, de valorisation et à la pollinisation des vergers de notre territoire.
Pour poursuivre cet objectif environnemental, la CCTE met à la disposition des habitants de ses 42 communes, et cela depuis 2018, un atelier de transformation de fruits et une miellerie pour leur permettre de valoriser leurs récoltes de fruits et extraire le miel.
Si vous êtes intéressé, vous pouvez contacter la CCTE à Bulgnéville, rue des Anciennes halles au 03 29 05 29 24 ou par mail contact@cc-terredeau.fr
Site Internet : www.cc-terredeau.fr


 


Des vacanciers sur l'aire de camping-cars


Les camping-caristes ont repris la route des vacances et l'aire de stationnement qui leur est dédiée ne désemplit pas. Le site du Févry, près du lac des Récollets enchante ces touristes itinérants par son environnement verdoyant.
Les pêcheurs font un séjour prolongé pour profiter des eaux poissonneuses tandis que d'autres s'arrêtent pour visiter notre Cité et les alentours.
Pour d'autres, c'est une halte le temps d'une nuit pour repartir sous d'autres cieux. Mais tous sont unanimes : "Bulgnéville est une belle Cité, très bien fleurie et accueillante".


Election du Bureau au Syndicat des Eaux


Suite aux dernières élections municipales, les délégués du Syndicat des eaux de Bulgnéville se sont réunis le mardi 21 juillet en assemblée générale à Bulgnéville.
C'est Michel Voiriot, maire de Morville, le plus âgé des Délégués, qui a présidé l'installation des membres du nouveau Comité syndical ainsi que l'élection du Président.
Jean-Bernard Mangin, Maire d'Auzainvilliers a été reconduit dans ses fonctions de président.
Le Comité décidait ensuite de fixer à 2 le nombre de Vice-présidents. Ont été élu :
1er Vice-président : Christian Franqueville, Maire de Bulgnéville et 2e Vice-président: Christophe Vouillon, Maire de Dombrot-sur-Vair.



*Puis il était procédé à l'élection des 3 autres membres du Bureau : Alain Mougenel, Maire d'Aulnois; Maurice Ozenne, conseiller municipal de Saint-Remimont et Marc Gaudé, Conseiller municipal d'Ollainville.
Marie-Josèphe Poyau et Stéphane Gueniot étaient élus membres de la Commission d'appel d'offres: auxquels s'ajoutent d'office les 6 membres du Bureau.
Tous ces votes se sont effectués à bulletin secret.

*Christian Franqueville est intervenu pour souligner combien il était important, qu'il y ait du renouveau au sein du Bureau (c'est chose faite !).
L'eau jaune, toujours au cœur des débats ! " Pour les abonnés du Syndicat, qui subissent le désagrément de l'eau "jaune", le Comité syndical doit, une bonne fois pour toute, prendre, en compte ce problème qui dure depuis de nombreuses années, avec des techniciens compétents et capables".
Puis il s'exprimait sur le problème des prélèvements d'eau qui engendrent un déficit d'eau de la nappe phréatique des Grès du Trias Inférieur et qui font tant parler, et pour cause !"Le GTI est une richesse pour notre territoire, nous ne pouvons pas prendre le risque de priver ses habitants, nos consommateurs, de cette eau. Il nous faut aussi être conscient qu'il y a un enjeu économique important. Doit-on priver Nestlé de valoriser ce produit ? C'est pourquoi, nous devrons être exigeants sur la suite de ce dossier, car il ne peut y avoir de prélèvement sans contre-partie"
Mr Mangin lui répondait en disant que "l'eau jaune" était un point récurent sur lequel l'ancien Bureau avait déjà travaillé. Et, qu'effectivement, à propos du GTI le Syndicat doit avoir une place prépondérante dans les débats: "Nestlé a des moyens : ce sont des industriels, ce n'est pas aux abonnés du Syndicat à payer les prélèvements".

*Le Président signale que certaines communes n'ont pas encore délibéré sur le RPQS (Rapport sur le Prix et la Qualité du Service) et les invite à le faire.
* A la demande d'Alain Mougenel, une visite des installations techniques de la station de pompage de Narrifontaine et du site du dernier forage à Bulgnéville sera organisée à l'automne pour tous les délégués, notamment pour les "petits nouveaux" !

l'Ecomuséese se visite cet été


L'Ecomusée "Fernand Utzmann, des traditions locales, du lait et de la fromagerie" peut se visiter jusqu'au 26 septembre aux horaires suivant du mardi au vendredi de 14 h 30 à 16 h 30 et les samedis de 10 h à 12 h. Les visites seront assurées par des bénévoles de l'Association "Bul'Animation-Tourisme" qui a la gestion du site.Venez découvrir cet espace dédié à la préservation de notre patrimoine rural !

Avec le respect du protocole sanitaire : pas plus de 10 personnes, distanciation, lavage des mains avec du gel et masque obligatoire.

 

 

 



Les donneurs au rendez-vous

Jeudi dernier, 49 donneurs dont 6 nouveaux, se sont présentés à la Salle des Fêtes, où ils étaient accueillis par Liliane Foissey, Conseillère municipale, pour donner leur sang, répondant ainsi à l'appel de l'EFS, Etablissement français du sang.
Ils étaient dirigés ensuite vers le personnel de l'EFS et devaient respecter les mesures barrières et la distanciation. Après le don, la collation offerte étaient bien appréciée !
L'EFS rappelle que toute personne en bonne santé âgée, de 18 à 70 ans et pesant au moins 50 kilos, peut donner son sang. Les réserves de sang s'amenuisent, c'est pourquoi l'EFS demande aux donneurs de se mobiliser.
Merci pour geste généreux !



Une belle carpe !


Récemment, Ghislain Morlot de Mandres-sur-Vair, qui vient pêcher presque tous les jours au Lac des Récollets, a pris une superbe carpe de 25 kg.
Une belle récompense après plusieurs minutes de "lutte" et de patience pour sortir des eaux ce "poids lourd" !
Pascal Huc, membre de la Commission communale "Pêche" était présent et a immortalisé cet instant. Après avoir admiré ce beau poisson, Ghislain l'a remis à l'eau, comme le font tous les passionnés halieutiques.
Une belle prise !

 

 



 

On a toujours besoin d'un dictionnaire !

Sympathique petite cérémonie, lundi 6 juillet, pour la remise des dictionnaires aux élèves de CM2 qui entreront en 6e en septembre.
28 enfants étaient concernés et beaucoup d'entre eux s'étaient déplacés, en famille parfois, pour recevoir ce précieux "outil" offert par la Commune. Ce gros volume, gardien de la langue française, accompagne fidèlement toutes les générations, malgré l'essor du numérique qui vient cependant le compléter.
Christian Franqueville leur a dit : "Vous quittez l'école élémentaire de Bulgnéville où vous avez eu de bons enseignants et une Commune, attentive à vos besoins, qui a mis tous les moyens modernes pour que puissiez bien apprendre.
Dans un dictionnaire il y a toujours quelque chose à apprendre. Qu'il vous accompagne longtemps !
Bonnes vacances ! Je vous souhaite une excellente rentrée et relevez haut les couleurs de Bulgnéville au collège !"
Caroline Jaquart, la directrice de l'école s'adressant aux jeunes a ajouté :"Cette année scolaire a été particulière, mais nous avons su tisser des liens au cours des derniers mois. Bonne rentrée en 6ème"

 

Le Club d'escalade vise toujours plus haut !

 

Si l'on devait résumer à un slogan l'Assemblée générale d'"Escalade Club Bulgnéville" ce pourrait être : "Toujours plus haut".
En effet, Hervé Bastien, le Président de l'association, en présence de Christian Franqueville, Maire, de Conseillers municipaux et d'adhérents, a démontré au cours de ses rapports d'activités et moral, tout l'élan et l'enthousiasme des bénévoles et des membres du Club .
La dynamique n'est plus à démontrer car s'il y avait 67 licenciés à la création du club en 2017 "EC-Bulgnéville" en compte aujourd'hui 217 (dont près de 30% de Bulgnévillois) ! Le club se classe ainsi 2ème Club vosgien derrière Epinal et 8ème au niveau régional. Un beau résultat ! Cela est dû aussi au grand éventail d'horaires proposés qui permettent de répartir les grimpeurs, petits, ados et adultes.
Le Club accueille désormais de petits grimpeurs en situation de handicap. Une réussite lorsqu'on voit le sourire de ces jeunes. Les séances sont encadrées par 5 initiateurs et 3 initiatrices tous diplômés de la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade) qui assurent la sécurité des grimpeurs.
A la rentrée de septembre, il est évident qu'avec le problème du COVID, les entraînements devront se faire en respectant les bons gestes sanitaires. Le Club y a déjà bien réfléchi.

Côté finances, en raison de toutes les manifestations annulées, le Club a demandé à la Commune un soutien financier par la prise en charge de deux factures de matériels. Demande qui sera étudiée.


Et quand on dit que le Club vise "haut", le projet de construction, par la Commune, d'un deuxième mur d'escalade en est la preuve. Ses dimensions feront rêver plus d'un grimpeur expérimenté ! 16 m de haut sur 9 m de dévers et 51 m linéaire. Dans ce cadre, le Club a en projet de candidater à l'Opération "Terre de Jeux" dans le cadre des Jeux Olympiques 2024. Un label est attribué aux structures sportives qui s'engagent dans l'aventure des Jeux avec leurs habitants. (Toute information sur le site : label Terre de Jeux 2024)
Christian Franqueville, après avoir remercié l'équipe de bénévoles du Club pour leur dévouement et leur engagement, insistait sur le fait que le mur actuel avait déjà fait l'objet d'un investissement conséquent par la Commune et qu'il faisait toutes les démarches de financements pour le deuxième mur dont le coût prévisionnel est de 980 000 € HT. La Région a annoncé sa participation à hauteur de 115 000€. La Commune est en attente de réponses d'autres partenaires : Etat, Département, Fédération...
Le Maire a incité les membres d'EC-Bulgnéville" à prendre leur "bâton de pèlerins" pour aller solliciter des entreprises ou autres partenaires qui pourraient apporter une aide, quand on sait que 70 % des grimpeurs viennent de l'extérieur.
" L'opération est faisable" disait il "mais nous attendons un maximum de financement. De plus, auparavant il faudra étudier ensemble le coût de fonctionnement d'une telle structure".

En fin de séance, il était procédé à l'élection du Comité directeur :
Président : Hervé Bastien. Trésorier : Frédéric Bastien. Secrétaire : Marie Fessler Debove, Membres : Monia Bastien, Elodie Binot, Aline Herberth et Olivier Philbert.
Les tarifs 2020/2021 ont été revus à la hausse due à l'augmentation des assurances.
Les pré-inscriptions se font en ligne sur le site de l'association : ec-bulgneville.fr/association, ou par téléphone au 06 86 56 50 71.


 


La Balayeuse au Musée

Ce n'est pas pour y être exposée que la balayeuse-laveuse de la Commune est entrée dans l'Ecomusée le mardi 30 juin. Non : c'était pour laver le sol du grand Hall d'exposition ! Tout devait être "au top" pour accueillir les premiers visiteurs le lendemain.
Auparavant, les employés des Services techniques avaient prêté main-forte aux bénévoles de BAT, qui souhaitaient changer l'emplacement de certains véhicules exposés afin d'y loger ensuite les chariots et carrioles acquis récemment par la Commune.
****
L'Ecomusée "Fernand Utzmann, des traditions locales, du lait et de la fromagerie" peut se visiter jusqu'au 26 septembre aux horaires suivant du mardi au vendredi de 14 h 30 à 16 h 30 et les samedis de 10 h à 12 h. Les visites seront assurées par des bénévoles de l'Association "Bul'Animation-Tourisme" qui a la gestion du site.
Avec le respect du protocole sanitaire : pas plus de 10 personnes, distanciation, lavage des mains avec du gel et masque obligatoire.
Venez découvrir cet espace dédié à la préservation de notre patrimoine rural !




de petits faucons crécerelle vous observent


Que la nature est belle ! Sur le bord d'une lucarne située sur le mur d'une ancienne ferme de la cité, trois petits fauconneaux observent sans crainte les passants depuis le rebord de leur nid "observatoire", perché à une dizaine de mètres du sol.
Le faucon crécerelle est un petit rapace commun dans notre région, et c'est est un précieux auxiliaire pour l'agriculture. Ses proies favorites sont les petits mammifères tels que les souris, campagnols et petits passereaux communs. Il consomme parfois des lézards et de gros insectes.
Voici ce que nous a dit Vincent Etienne de l'association "Oiseux-Nature", à qui nous avons envoyé la photo de ces petits volatiles mouchetés : "C'est un petit rapace qu'on observe facilement en vol stationnaire au dessus des prés où il chasse des rongeurs.
Quand le vent souffle il peut même faire du sur-place face au vent, les ailes tendues, on dit qu'il fait le Saint Esprit. Les adultes font des cris stridents".

Adorables petites bêtes... Joli spectacle !


Une belle publicité pour le camping et pour Bulgnéville

Sylvie et Nicolas Drode, les sympathiques propriétaires du camping bulgnévillois "La Porte des Vosges", peuvent être fiers et heureux.
En effet, récemment, le 15 juin dernier, le "De Volkskrant", un quotidien du matin néerlandais (troisième quotidien des Pays-Bas), leur a consacré une place spéciale dans leur journal, pour vanter les installations de leur camping et fait l'éloge de cette halte pour les vacanciers Hollandais, sur l'autoroute A31, à mi-chemin, entre leur pays et le sud de la France.
Avec le confinement, ces professionnels du tourisme ont beaucoup souffert de voir les 100 places de leur camping rester vides depuis le printemps.
Mais aujourd'hui, Sylvie et Nicolas Drode se réjouissent car, après un retour timide des touristes fin juin, le début des vacances tant en France qu'aux Pays-Bas, laisse de l'espoir avec l'arrivée des Hollandais notamment, fidèles "locataires" de leur site. Site qu'ils ont eu à cœur, depuis 7 ans, de moderniser et doter d'installations conformes à la demande : mobil-homes, bungalows, sanitaires pratiques et fonctionnels, aire de jeux avec structures, piscine chauffée, restauration...
Par cette parution, "De Volkskrant" leur fait ainsi une belle publicité mais également pour Bulgnéville notre "Ville à la campagne".
Nous ne pouvons que souhaiter une belle saison à Sylvie et Nicolas et de belles vacances à tous les vacanciers qui feront une halte à Bulgnéville !

 

 


Solidarité entre artisans

Mise en place par les Chambres de métiers et de l'artisanat du Grand Est, une opération de solidarité inter-artisan..... "voit, la vie en Vosges" dans notre département cet été. Artisans et commerçants (coiffeur, boulanger, fleuristes...) ouvrent leurs portes à leurs collègues artisans pour qui le confinement a été préjudiciable et qui voient certaines manifestations, auxquelles ils avaient l'habitude de participer, s'annuler les une après les autres à cause du COVID.
On "se serrent" ainsi les coudes entre professionnels. Les artisans qui ont "pignon" sur rue offrent dans leur salon ou commerce un espace, dans lequel leurs collègues peuvent exposer leurs œuvres ou leurs réalisations et les vendre. Une occasion de promouvoir les créations des métiers d'art.
Les artisans qui participent à cette Opération ont apposé sur leur vitrine un autocollant "J'expose un artisan d'art". Un bel élan de solidarité !
C'est ainsi qu'Elodie du salon de coiffure " Les ciseaux d'Elo" situé dans la Belle Rue, accueille les œuvres de la céramiste Emilie Gousset-Weckbrodt durant quelques semaines.
Le samedi 27 juin, Emilie est venue faire une démonstration du travail de l'argile et donner amples explications sur les techniques de la poterie. Elodie s'est laissé tenter pour réaliser une petite coupe suivant les conseils d'Emilie.
L'Opération dure jusqu'au 31 août. Les artisans souhaitant bénéficier de la vitrine d'Elodie peuvent la contacter au 03 29 09 10 54.

L'argile, terre de faïence, est un matériau que l'on trouve facilement dans la nature. Mise en pâton ou en "brique" elle est malléable et prend forme suivant l'inspiration de chacun. Après séchage, les objets réalisés sont cuits de 980 à 1100° pour qu'ils durcissent et deviennent imperméables. Refroidis, ils peuvent colorés par une couche d'émail de couleur et sont replacés au four pour une deuxième cuisson. Ils prennent alors leur(s) couleur(s) définitives. Toute cette chaîne de transformation donne des résultats surprenants pour les néophytes. C'est un travail d'artisanat très intéressant.
Vous pouvez rendre visite à Emilie dans son atelier de poterie à Tramont-Saint-André. Elle sera très heureuse de vous y recevoir. Elle y donne également des cours pour qui voudrait se lancer dans la céramique.


Enfouissement des lignes aériennes

Notre Commune a été attachée depuis longtemps à l'enfouissement des lignes aériennes. Différentes tranches de travaux avaient déjà "effacé" ces câbles disgracieux de notre environnement visuel. Disparition faisant également le bonheur des photographes qui redoutent toujours ces lignes dans leur champ de vision sur leurs photos.
C'est pourquoi, à la demande de la Commune, le SDEV (Syndicat d'Electricité Départemental des Vosges), a mandaté l'entreprise BOIRON et le Maître d'œuvre ACERE, pour entreprendre, les travaux de démontage des câbles aériens des rues du Puits Lemoine, Corvée Vanchère et Barbazan afin de les enterrer. Ceux-ci sont commencés depuis le 22 juin, et la durée est estimée à un mois et demi.
Ce sont les derniers travaux d'enfouissement à la grande satisfaction de la Municipalité.
La Commune s'embellit toujours un peu plus !

 

 

 

Au clocher : un battant tout neuf !


Récemment, Mr Gradoux de l'entreprise éponyme, de Ferrières en Meurthe-Moselle, a procédé au démontage du battant de la moyenne cloche du clocher. Une inspection annuelle de tout le mécanisme est systématique.
Après la dépose du battant, celui-ci est retourné en atelier et une nouvelle chape acier avec baudrier cuir a été faite afin de limiter l'usure de la fixation dans la cloche.
Après la repose du battant, un ébardage et un réglage du point de frappe ont été réalisés.
L'entreprise Gradoux est spécialisée dans tout ce qui est affairant à l'horlogerie monumentale et de commande des cadrans de distribution de l'heure et des cloches : moteur, support, système de régulation, sonnerie des heures et des offices et de l'angélus.

"Bulinéi Villa" reprend du service

Le mardi 9 juin dernier, le conseil d'administration de l'association Bulinei villa s'est réuni, sous la présidence de Jean-Marc Lejuste, pour approuver les comptes de l'année 2019 et préparer les projets de l'année 2020, projets retardés à cause du confinement.
Le conseil a voté les comptes qui dégagent un résultat positif, grâce notamment à l'aide municipale pour la réalisation d'aquarelles qui illustreront les différents supports pédagogiques et de communication du site. Ce bon résultat a permis d'entamer les différents chantiers de l'année 2020 avec, en premier lieu, la restitution de la chaufferie des bains. L'objectif de terminer le gros œuvre de la maçonnerie pour cette année est désormais possible grâce au dévouement des bénévoles durant ces dernières semaines. Le second chantier est l'installation de panneaux pédagogiques dans la zone couverte des vestiges. Les contacts avec les différentes entreprises sont pris et l'objectif est d'en voir l'installation pour les journées du patrimoine (19-20 septembre).

Concernant les objets trouvés en fouilles et qui pourraient revenir à Bulgnéville pour exposition, une sélection d'une centaine d'artefacts a été faite par l'association avant le confinement. Le dossier est, maintenant, dans les mains des instances étatiques culturelles et l'association a bon espoir de voir la dévolution intervenir pour la fin de l'été. Le chaudron est en cours de restauration depuis plusieurs semaines. Le coût en sera pris en charge par l'association. La présentation de cette pièce majeure de notre patrimoine pourrait avoir lieu lors des journées du patrimoine.

 



Enfin, il a été longuement évoqué le projet des 22e Journées d'Etudes Vosgiennes qui se dérouleront à Bulgnéville du jeudi 22 au dimanche 25 octobre de cette année, si les conditions sanitaires le permettent. Il s'agit d'un moment exceptionnel pour notre secteur puisqu'une trentaine de conférenciers interviendront sur l'histoire, le patrimoine, l'archéologie, la généalogie, l'industrie… de l'ancien canton de Bulgnéville. Il y aura aussi des visites guidées, un concert de musique baroque le samedi soir. Les bénévoles de l'association ont commencé à réfléchir à l'organisation pratique de cet événement de l'automne. Nous aurons l'occasion d'y revenir. Enfin, il a été décidé de reporter l'assemblée générale dans la deuxième quinzaine du mois de septembre. JML

 

Jolie dentelle

Le Club de dentelle est fort d'une vingtaine d'adhérent(e)s venant de la Région : Bar-sur-Aube, Colmar, Nancy, Chalindrey, Arc-en-Barrois et du secteur : Chatenois, Contrexéville, Vittel et Bulgnéville bien sur. C'est sans doute le gage que les cours de dentelle que dispense Dominique sont appréciés.


Après un arrêt de leur activité due au confinement, toutes les dames présentes jeudi dernier étaient ravies de se retrouver pour reprendre leur travail en cours. C'est Marguerite Coutard, une fidèle dentelière qui est la responsable du Club depuis 19 ans.
Cette petite "ruche" s'active à manier les fuseaux-bobines dont les fils, retenus par des aiguilles, s'entrecroisent sur une tablette pour donner des napperons ou des décorations diverses etc., sous l'œil expert, vigilant et bienveillant de Dominique qui anime ces ateliers de mains de maître.
Que ce soit de la dentelle de torchon, cluny, graben'moers, bedfort, flandre, milanaise, russe etc. ces différentes techniques, à fil coupé ou continu en coton, lin ou soie, parfois de couleur, permettent, avec beaucoup de patience et de précision, de voir se dessiner petit à petit des motifs délicats et raffinés choisis par la dentelière.
C'est un art de voir ce travail de précision et de finesse. Il faut avoir de bons yeux !
Le Club est ouvert chaque jeudi après-midi de 14 h à 17 h et un jeudi sur deux de 10 h à 17 h. Pour tout renseignement s'adresser à Marguerite Coutard au 06 74 21 77 46.


Il y a 80 ans : l'Appel du Général De Gaulle


La cérémonie commémorative du premier appel du Général de Gaulle, il y a 80 ans, le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, a eu lieu devant le Monument aux Morts, en comité restreint avec Christian Franqueville, Maire, Jean-François Schwab, Président de la Légion vosgienne et du Souvenir Français, de James Thouvenin, Président des AFN et de Marie-Jo Poyau, Adjoint au Maire.
Après le dépôt de gerbe, Mme Poyau lisait l'Appel par lequel le Général encourageait les Français à ne pas perdre espoir et invitait ceux qui le pouvaient à le rejoindre. "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas !" disait-il.
Christian Franqueville, après avoir lu le message de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la Ministre des Armées, soulignait : il est important de conserver ces rendez-vous devant le Monument aux Morts qui font partie de notre histoire de notre culture et que nous devons faire perdurer pour que nous sachions que la France est une terre d'accueil mais pas de renoncement.



 

 

L'Ecomusée a fait toilette


L'Ecomusée devant bientôt rouvrir ses portes, les membres de Bul'Animation-Tourisme ont récemment procédé au nettoyage des locaux, du mobilier et des objets exposés et ont achevé le traitement de certaines anciennes machines.
A côté des tracteurs exposés dans le grand Hall, carrioles et calèches, achetées l'an dernier par la Commune, viennent compléter les véhicules agricoles. Le matériel de vidéo lui aussi a été vérifié. Encore quelques heures de travail à fournir par les bénévoles de BAT pour terminer ce grand nettoyage et tout sera prêt pour bien accueillir les visiteurs que l'Association attend à compter du mercredi 1er juillet.

 


 

Oh... les beaux chariots !


Pendant les mois d'hiver, les employés des Services de la Ville ont nettoyé plusieurs anciens chariots acquis par la Ville en 2019.
Le nettoyage a nécessité plusieurs heures de travail et un traitement spécifique a été appliqué afin de pouvoir les installer en extérieur aux beaux jours en vue de les fleurir.
C'est chose fait depuis ce printemps pour deux d'entre eux. Ils ont fait l'objet d'une attention particulière pour leur fleurissement. L'un est installé devant le Musée, rue des Potiers et l'autre rue Sainte Anne. Ainsi, dans la Cité, nous pouvons admirer maintenant quatre chariots puisque les deux derniers viennent en complément de celui du rond-point de l'autoroute et de celui de l'entrée de Bulgnéville non loin des stades.
C'est très joli !
Il est à noter que la Commune est toujours à la recherche d'une "belle" affaire....pour acquérir du matériel ancien et c'est ainsi que parmi les chariots ou carrioles achetés en 2019, certains sont exposés à l'Ecomusée.


 

Le bulletin Municipal 58 est paru !
(Téléchargement : Bul'Info 58)


Crée en 1984, le Bulletin municipal de notre Commune fut édité de façon épisodique jusqu'en 2004. C'est à partir de septembre 2004 que, sous un format modifié, un nouveau bulletin paraissait sous le nom de "BUL'INFO" et que sa rédaction devenait régulière avec une parution trimestrielle sous l'en-tête qu'on lui connaît maintenant : "Bulletin d'information de Bulgnéville, Une ville à la campagne" et contenant plus d'actualités.
Au fil des années, le Bulletin a subi quelques changements de pagination et de présentation, mais il a conservé sa mission première : celle d'informer les habitants de la vie communale et associative.
Présidents d'association, habitants de Bulgnéville, si vous souhaitez y faire paraître une information, une manifestation etc. vous pouvez contacter la rédaction à cette adresse de messagerie :
mairie-bulgneville-communication@orange.fr



Une palette de couleurs décore notre Cité !

Depuis une quinzaine de jours, Romain et Geoffrey des Services techniques et Liliane Foissey, Conseillère municipale, chargée du fleurissement de la Commune sont à pied d'œuvre pour mettre en place tout le fleurissement de la Ville.
Entrées de l'agglomération, Rond-point de l'A31, chaudrons, suspensions, massifs, jardinières, bordures etc... accueillent près de 4 000 plants de fleurs annuelles et vivaces : géraniums, verveines, pétunias, bégonias, cosmos etc
Les variétés, les jeux de couleurs, d'harmonie, de style, ont été étudiés avec Mme Richen, Horticultrice qui fournit tous les plants à la Commune depuis plusieurs années maintenant.
2 chariots supplémentaires, restaurés récemment, sont fleuris. Ils viennent agrémenter le décor près du Musée et au carrefour de la rue Sainte Anne et de la rue de Lorraine, et complètent ceux déjà en place au Rond point de l'Autoroute et à l'entrée de l'agglomération côté stades.
Attendons maintenant la pleine floraison de toutes ces fleurs.... Bulgnéville sera à nouveau la belle ville fleurie à la "Porte des Vosges".
Bravo à Romain, Geoffrey et Lilie !


Les pêcheurs ont retrouvé le Lac


Ils l'attendaient avec impatience...
L'ouverture de la pêche au lac des Récollets, le samedi 30 mai, a fait des heureux et les membres de la Commission du Lac étaient présents pour les accueillir.
Dans le calme de ce site magnifique de Bulgnéville, avec le beau temps et une eau poissonneuse toutes les conditions étaient réunies pour bien commencer la saison. Et, avec patience, attention et concentration, les pêcheurs ont fait de belles prises.
Rappelons que le règlement est affiché sur place et que le régisseur passe régulièrement pour délivrer les cartes de pêche.
Les tarifs : 1 ligne/jour : 3.50 €, 2 lignes/jour : 4.50 €, 2 lignes/an : 31 € ; 2 lignes/an enfant âgé de 14 à 16 ans non accompagné : 15 € ; 3 lignes/an : 37 €.
La saison de pêche se terminera le 27 septembre.

 

Un beau brochet

Samedi 30 mai, jour de l'ouverture de la pêche au lac des Récollets, de nombreux pêcheurs étaient présents pour ce rendez-vous attendu. L'un des pêcheurs venant d'Epinal a pris un beau brochet de 63 cm. Une belle prise !





Une vente de cerises pédagogique !

Souhaitant remplir leur tirelire, une joyeuse et enthousiaste petite bande de 6 cousins, "les "Couzcouz", avaient décidé la semaine dernière de vendre les cerises du verger de leurs grands-parents résidant rue Sainte Anne. Une belle idée devenue un beau projet commun pour ces petits. Mélinda, Valentin, Louis, Alix, Maxime et le petit dernier Maé étaient très motivés pour remplir leur tirelire en vendant un produit bien local.
C'est ainsi que samedi dernier, derrière un joli petit stand confectionné "maison" la veille, les cousins tenaient, avec grand sérieux, leur rôle de vendeur pendant que non loin de là, les hommes de la famille cueillaient les cerises, aussitôt proposées à la vente. On ne fait pas mieux en circuit court.... du producteur au consommateur !
Toutes ces petites "têtes blondes ont mis tout leur cœur, leur charme et leur voix pour faire arrêter les personnes et les voitures qui passaient par là ! Alors, comment ne pas se laisser tenter par ces jolies frimousses et "craquer" devant ces beaux fruits tout frais !
Les parents prêtaient main forte bien sur, mais avaient souhaité que cette vente ait un côté pédagogique, faisant comprendre aux enfants que pour gagner de l'argent, il faut travailler, s'investir, s'engager, donner de son temps....montrant ainsi que l'argent n'arrive pas comme ça dans les mains...... Une belle leçon ! Et la récompense de ce projet commun en fin de matinée était là, puisque beaucoup de cerises furent vendues et la cagnotte remplie généreusement.
Bravo les enfants pour cette belle et... bonne initiative ! Les gourmands ont apprécié et se sont régalés des bonnes cerises de la famille "Chapuis" !


Un beau geste de solidarité


Claudine Lizeux et son mari, habitants de Bulgnéville, sont en situation d'handicap et, à cause de leur santé, sont des personnes à risques. De ce fait durant le confinement Claudine a eu cœur de coudre des masques pour eux deux, aux normes AFNOR, en coton triple épaisseur, puis pour sa famille, ses amis et ses voisins. Se faisant, elle a continué à coudre encore et encore à son rythme. C'est ainsi qu'elle a réalisé 150 masques pour en faire don à la Commune à qui elle s'est donc adressée pour qu'ils soient distribués.
Récemment, Claudine est venue en mairie et a été reçue par Christian Franqueville qui l'a félicitée pour son dévouement et son investissement en cette période où le port d'un masque est de mise. Il l'a vivement remerciée lui promettant que ces masques seraient donnés aux habitants de la localité qui se présenteraient en Mairie.
Un beau geste de la part de cette Bulgnévilloise



Sans surprise, Christian Franqueville est réélu Maire

Suite à l'élection municipale du 15 mars dernier, les 19 Membres du Conseil Municipal élus le 15 mars dernier, ont été installés dans leur fonction:

Christian FRANQUEVILLE , Marie-Josèphe POYAU, Gilbert AUBRY, Isabelle LOUVIOT, Jean Marc LEJUSTE, Liliane FOISSEY, Stéphane VINCENT, Christelle BENOIT HENRIOT, Patrick FOISSEY, Sylvie AUBRY, Philippe COLLING, Corinne LUISELLI, Jérôme PETELOT, Yveline MENGEL, Ludovic CALOT, Aline CHAPUIS, 33 ans, Maxime WENGER, Patricia LECLERC et Noël HENRY.
Christian Franqueville, Maire,

et c'est en toute logique que Christian Franqueville été réélu Maire pour un nouveau mandat.
Rappelons qu'il est le Maire de notre Commune depuis 1983.


Aux fonctions d'Adjoints ont été élus : Premier Adjoint : Marie-Josèphe Poyau, deuxième Adjoint : Gilbert Aubry et troisième Adjoint : Isabelle Louviot.

A l'issue de la séance, Christian Franqueville a tenu à remercier les Conseillers pour la confiance qu'ils lui ont accordée en lui renouvelant son mandat de Maire.
Pour l'anecdote il a précisé qu'il avait été élu en 1977 au Conseil Municipal : il en était le plus jeune membre à 27 ans et qu'aujourd'hui il en est le doyen.
Il a insisté sur le contenu de la Charte que chaque Conseiller municipal a signée: " S'engager dans la vie publique c'est important, soyez conscients que vous êtes des élus de la République. A ce titre vous avez des droits mais aussi des devoirs et surtout pensez toujours à l'intérêt général. Mais la vie publique n'est pas toujours facile.." et de citer Confusius "Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."
Le Premier Magistrat a encouragé les petits "nouveaux" de l'équipe à être à l'écoute mais sans non plus se focaliser sur les critiques "car il y en aura toujours" d'autant continua t-il " nous sommes dans une petite ville de référence avec des équipements exemplaires. Beaucoup de choses ont été faites et la vie évoluant tous les jours, celle-ci nous réserve des surprises, donc nous aurons, ensemble, encore beaucoup de choses à réaliser. ..." "Sachez que la Commune a un fonds de roulement conséquent de plus de 2MEuros pour commencer cette mandature.."
"Alors l'aventure continue !"

Bon courage à cette nouvelle équipe municipale !


Bulgnéville sous vidéo protection


Par un marché de 58 671 € HT, l'entreprise néocastrienne "Sam Informatique" s'est vu confier la mise en place d'une douzaine de caméras disséminée à des endroits "stratégiques " de la cité. Les installateurs de ce matériel, n'ont pas eu le vertige, notamment lorsqu'il a fallu installer celle qui se trouve au clocher.
Ces travaux ont été subventionnés pour 22 196 € par l'Etat au titre de la DETR et le solde par la Commune.
Les caméras sont là pour renforcer la sécurité des biens et des habitants et, espérons-le ce sera un effet dissuasif contre les actes d'incivilité, vandalisme, cambriolages ...... Si de tels actes étaient commis elles permettraient de faciliter le travail d'investigation de la Gendarmerie.

Cette installation obéit à des régles strictes d'emploi des vidéos.


Une nouvelle rentrée ...

Le mardi 12 mai, l'école élémentaire a de nouveau ouvert ses portes pour recevoir 43 élèves ( sur 147) qui reprenaient le chemin de l'école. 5 enseignantes les accueillaient côté cour ou côté place René Linge afin de gérer au mieux le flux et la distanciation.

Les Agents communaux ont reçu des directives pour que les sanitaires soient désinfectés dans la matinée et au cours de l'après-midi, que les tables le soient le temps de midi et enfin qu'une désinfection totale soit réalisée en fin de journée après le départ des enfants et enseignants.
Du côté de petits, à la maternelle, 16 enfants sur 68, répartis sur 3 classes, faisaient leur rentrée, et pour eux aussi il y avait des règles sanitaires à apprendre, mais les enseignants restent vigilants à tout instant.
Chez les tout petits de la crèche, 8 enfants étaient accueillis, sur les 10 possibles.
Dans cet établissement communal, des règles strictes d'hygiène ont été mises en place : désinfection des poignées de portes toutes les heures, des sanitaires après chaque utilisation, des jouets que les enfants ont utilisés le matin et de même l'après-midi. Un roulement constant des jouets est organisé pour plus de sécurité. Et à l'accueil les parents ont été informés qu'une seule personne serait désormais accueillie à la fois et avec masque.
C'est à ce "prix" de règles sanitaires rigoureuses et respectées que la rentrée a pu se faire dans un esprit de confiance de la part des parents et un souci de responsabilité des enseignants comme de la Commune.

 

 

Dès l'entrée dans l'établissement scolaire, la désinfection des mains était obligatoire et en classe les enfants recevaient toutes les instructions utiles relatives aux précautions sanitaires à respecter.


 

Travaux réceptionnés


Les travaux de voirie définitive et d'éclairage public, des rues Pierre Mauroy et Georges Brassens, au lotissement de la Tinchotte, ont été réceptionnés dernièrement en présence de Christian Franqueville, Maire, Messieurs Coutier, du Bureau d'Etudes "Armonie environnement", Mariet de l'entreprise COLAS et Kern, électricien. Coût des travaux : 234 000 € HT subventionnés par l'Etat dans le cadre de la DETR : 61325 € et par le Conseil départemental : 20922 €.
Des travaux pour lesquels aucune réserve n'a été émise.

Quant aux riverains, ils bénéficient désormais d'une voirie et de trottoirs impeccables !



 


8 Mai : ne pour pas oublier

Vendredi 8 mai, le confinement étant encore en vigueur, c'est une cérémonie restreinte qui s'est déroulée au Monument aux Morts pour ce 75 è anniversaire du 8 mai 1945, date qui mettait fin à la Seconde Guerre mondiale. Tout en respectant strictement les mesures de distanciation, Christian Franqueville, Maire, James Thouvenin des Anciens d'AFN et Jean-François Schwab de la Légion Vosgienne ont déposé une coupe de fleurs en présence Camille Schwab, porte-drapeau. Après la lecture du message officiel par Christian Franqueville, une minute de silence était observée.
Il était important de rendre hommage et d'honorer la mémoire de tous les combattants.


 

Les Bulgnévillois ont reçu des masques


La Commune a organisé les 9 et 14 mai une distribution de masques. Une pochette de 10 masques jetables pouvait être achetée au prix de 5 euros et les masques en tissu lavables 30 fois, donnés par l'Etat et le Conseil départemental, étaient remis gratuitement (un masque par habitant).
Une notice était remise donnant les conseils d'utilisation.
La commune attend sa commande de masques lavables non arrivée à ce jour. La population sera informée le moment venu d'une nouvelle distribution gratuite.

Déconfinement : Les judokas ont gardé le "contact"

Confinement oblige, les Membres du bureau du Judo-Club et Nicolas l'entraîneur ont gardé le contact avec les judokas en télétravail.
Un point était fait régulièrement sur les actions à faire pour la reprise et définir le meilleur planning de redémarrage. Les dernières évolutions de la pandémie et les consignes du Gouvernement, laissent à penser aux dirigeants qu'ils ne pourront pas redémarrer les cours cette saison, ni même faire de fête de fin de saison.

"Mais", dit Benoît Rolin, le président, "dans tous les cas, nous serons présents à la rentrée pour accueillir toutes celles et tous ceux qui veulent venir faire du Judo ou du Taïso"...
"Durant cette période, nous restons en contact avec nos adhérents, par mail et les réseaux sociaux. Régulièrement, nous prenons des nouvelles. Nous proposons des programmes de sport à la maison (Taïso) et des challenges à nos jeunes judokas...
Grâce à la FFJDA et son programme "Judo à la maison", les licenciés peuvent découvrir des exercices pratiques, que ce soit pour les plus jeunes (éveil judo), que pour le Taïso, en passant par tous les âges du Judo.
Les programmes fournis par Nicolas, en collaboration avec les clubs de la Plaine (Contrex, Vittel et Greux), permettent à tous de garder la forme et le moral durant ce confinement.
Avec les profs et dirigeants de ces clubs, nous échangeons régulièrement pour partager nos idées, actions de reprise, actions avec nos adhérents et aussi partager nos inquiétudes sur la reprise..."
"Côté compétition, nous avions des 2 judokates, les sœurs LAMFARAD (Warda et Yosra) qui pouvaient se qualifier pour des phases nationales. Elles devront patienter, car les compétitions sont pour le moment annulées. Nous espérons les revoir la saison prochaine pour continuer sur leur lancée et pour Warda, passer sa ceinture noire. Elles sont aussi des exemples pour les autres jeunes de notre club et j'espère qu'elles seront toujours aussi "motrices" pour les autres..."

"Je n'oublie pas les autres jeunes. Je sais qu'ils (et elles) sont déçus de ne pouvoir revenir au dojo, mais Nicolas, les membres du bureau et moi-même pensons fort à eux...
Côté interclub, nous avions bien commencé les 3 tours, avec plus de 9% de jeunes présents. Ces mêmes jeunes seront là pour la saison prochaine, je l'espère".

"Nous sommes tristes de ne pas pouvoir continuer les cours, mais la priorité est à la lutte contre la pandémie du COVID19. Nous devons rester concentrés sur ce sujet. Nous étudions toutes les options de reprise. Nous ne ferons rien dans la précipitation, et surtout rien qui puisse mettre en danger nos adhérents et leur famille".

 

Photo prise avant le confinement

au clavier et par écran pendant le confinement

"Je remercie nos partenaires pour leur soutien durant cette période, très compliqué pour eux aussi (Olivier KELHETTER-Maraîcher bio, le Crédit Agricole de Bulgnéville, le Vival de Bulgnéville)".dit Benoît
"Merci à la Commune de Bulgnéville qui continue à nous soutenir et avec qui nous préparerons la reprise dès que possible
".
Dans nos adhérents, nous comptons nombre de soignants et d'actifs qui aident au quotidien à lutter contre la pandémie. Je tiens à les remercier pour leur travail exemplaire..."
Nos judokas devront donc encore attendre pour se retrouver physiquement !

 


Biodiversité. Pas confinement pour les abeilles

Protéger et favoriser la biodiversité, tel est le but du rucher que la Commune a créé il y quelques années et qui est installé dans le verger conservatoire non loin du lac et de l'arboretum. Protéger les abeilles est vital car ce sont elles qui pollinisent les fleurs et notamment celles des plantes qui nous nourrissent.
La protection de la nature et la faune est indispensable pour notre bien à tous et ces espaces protégés sont des lieux privilégiés pour les butineuses.
Avec ce beau printemps, nos abeilles "communales, résidentes" du verger conservatoire, ont repris leur activité et recommencé leur va et vient entre les fleurs et leurs ruches. Et pour constater que tout est en ordre, Gilbert Aubry, Adjoint au Maire et Robert Bastien, apiculteur, surveillent et "auscultent" régulièrement ce petit monde s'assurant ainsi de sa santé, en profitant pour entretenir les ruches si besoin.
Dernièrement tous deux ont fait une "inspection" de chaque ruche afin de vérifier où en était la réserve de miel déjà fixée aux cadres et qu'il n'y ait qu'une seule reine pour limiter l'essaimage. Car en effet, en cette période, lorsqu'il y a plusieurs reines dans une ruche, celles qui se trouvent en trop s'en vont emmenant avec elle une grande partie de la colonie, ce qui bien sur créer un déficit d'abeilles et entraîne forcément une baisse dans la récolte de miel.
Ce travail se fait en "douceur" en endormant légèrement les abeilles avec de la fumée. Puis les cadres sont retirés les uns après les autres recherchant la reine (ou les reines) pour n'en garder qu'une seule. Mais gare à celui ou celle qui s'approche sans protection... ces petites bêtes n'aiment pas qu'on les embête !
C'est un monde passionnant ! on écouterait des heures Robert (qui possède à titre personnel des ruches dans son beau jardin) parler des abeilles, de leur vie sociale, leur fonctionnement, leur comportement, leur "langage", leur capacité à communiquer entre elles, leur mémoire à enregistrer des informations et à les retransmettre à leurs congénères, etc.. bref : un monde fascinant qu'il nous faut protéger !
La Commune montre là son intérêt à préserver la nature qui nous environne.

Découvrir l'arboretum en forêt communale


Lorsque le confinement sera terminé...... et profitant d'une belle journée, une promenade pourra vous mener jusqu'à l'orée de la forêt en empruntant la rue des Promenades. Ensuite, montant jusqu'au "Rond des gendarmes", vous prendrez à droite le sentier de l'arboretum créé en forêt communale. Vous découvrirez ainsi en pleine nature de superbes arbres tels le chêne sessile, le hêtre commun... et d'autres essences replantées à sa création comme le tulipier, le pommier sauvage, le séquoia, le mélèze...
Les panneaux pédagogiques implantés à leur pied, vous permettront de connaître mieux les caractéristiques de chacun. Au milieu du parcours, une jolie gloriette vous invitera à faire une petite halte et écouter le chant des oiseaux. Une sortie "zen" que vous apprécierez après cette période anxiogène !


Les pelouses n'attendent pas


En cette période de printemps, Mickaël, responsable des Services techniques de la Ville et ses collègues ne chôment pas. Entretien des massifs de fleurs et tonte des pelouses des espaces verts occupent une grande partie de leur temps.
Nous vivons dans une belle "Ville à la campagne" et en cette période de confinement apprécions la chance de vivre dans un tel environnement !

Un grand merci à tous les employés de la Commune qui sont au travail.


Histoire locale : La fontaine du Naingrecourt

Jean-Marc Lejuste, notre historien local nous conte l'histoire de cette fontaine que les promeneurs peuvent découvrir sur le chemin après les cimetières.

"Chacun connaît cette discrète fontaine située au bord du chemin reliant Bulgnéville à Contrexéville dans un pâquis appelé "Naingrecourt". L'eau qui en sort a la particularité de teinter de rouge les alentours révélant une forte teneur en fer. Mais ce n'est que depuis une période relativement récente que coule cette eau dans les terres du Naingrecourt et cette fontaine est totalement née par hasard. Voici son histoire.
Dans les années 1820, le charbon devient de plus en plus nécessaire pour faire fonctionner les machines à vapeurs qui alimentent l'industrie textile par exemple. Des sociétés spécialisées dans l'exploration des richesses du sous-sol se mettent en recherche de potentiels gisements dans toute la France. Notre secteur de la Plaine des Vosges va être particulièrement concerné car il y existe de petits gisements de charbon d'une qualité bien inférieure à ce qui est trouvé en Lorraine. Toutefois, il sera exploité notamment à Norroy-sur-Vair où un gisement important est découvert et exploité à partir du mois d'août 1829. Une société appelée Société Anonyme des Houillères de Norroy est créée et outre son activité d'extraction, elle opère des sondages dans nombre de communes autour de Norroy et notamment à Bulgnéville où deux sondages, au moins, sont réalisés. L'un, au bas de l'actuel rue François de Neufchâteau et le second, dans un pâtis à l'est appelé le Naingrecourt en 1829. Ce dernier, profond d'un peu moins de centaine de mètres, ne donne aucun résultat, juste une remontée d'eau très chargée en oxyde de fer. Le forage, alors abandonné, laisse s'écouler cette eau en direction du ruisseau du Maubert, en traversant le champ de M. Sébastien Pluremel. Ce dernier se plaint auprès du directeur de la Société Anonyme des Houillères de Norroy, M. Claude Louis Voillaume, que cette eau "soit par son passage, soit par son séjour sur son pré empêche l'herbe d'y croitre de telle sorte que partout où elle a passé, ce pré est rempli de joncs et de mauvais herbages qui ne pourront être détruit qu'en cultivant le terrain "(1). Le préjudice estimé à 30 fcs. est bien payé par la société anonyme, mais le trou n'est pas rebouché et l'eau s'écoule toujours. Cela pousse M. Plumerel a porté l'affaire devant la justice de paix de Bulgnéville le 22 juillet 1831 pour obliger les Houillères de Norroy à refermer le trou et accessoirement à condamner à 150 fcs. de dommages et intérêts. Mais curieusement, et il restera à déterminer pourquoi, la source n'est pas rebouchée.
Situé au bord de l'ancien chemin menant de Bulgnéville à Norroy, ce forage réapparaît au sein des délibérations municipales en 1846. Le 7 février de cette année, le maire Jeannoël fait part au conseil municipal que la source "qui sort d'un puits artésien qui a été foré il y a quelque tems au canton du Naingrecourt, finage de Bulgnéville, déposait sur ses bords, des matières jaunâtres qui ferait présumer que l'eau à des propriétés minérales "(2) et que par conséquent, il serait bon d'en faire une analyse. Le conseil accepte et la mairie s'adresse à M. Braconot, chimiste à Nancy pour cette mission. Mais, le rapport fait par le chimiste nancéien nous est inconnu.


Ce n'est que bien plus tard, en 1875, que la source du Naingrecourt revient à l'ordre du jour du conseil municipal. Le 14 février, le conseil nous apprend que cette " source d'eau ferrugineuse située au canton du Naingrecourt " appartient à la commune et qu'elle " reçoit tous les ans de nombreux visiteurs "(3). Or, il ne s'agit visiblement que d'un trou d'où sourde l'eau : "il est difficile de puiser de l'eau à cette source qui se répand au niveau du sol ". Pour pallier cet inconvénient, le maire par intérim, M. Vaché, propose d'y installer "un tube qui serait protégé par une pierre monumentale" pour "facilement la faire jaillir à un mètre du sol" et ainsi faire bénéficier à qui le veut, des " propriétés médicinales bien constatées ", ce qui laisse à penser que le rapport évoqué plus avant lui a trouvé des qualités intéressantes.
Le conseil approuve cette dépense qui n'est pas définie repoussant son vote après "la production des mémoires des ouvriers". En l'absence des comptes de la commune, il est impossible de dire quand les travaux ont été exécutés mais il est raisonnable d'affirmer qu'ils étaient terminés à la fin de l'année. Ainsi, il a été installé un bloc de gré local, se terminant à son sommet par un petit fronton triangulaire sur chaque face. Situé en contrebas du chemin, des marches ont été mises en place et l'eau tombe dans une pierre creusée, teintée des oxydes de fer qu'elle reçoit depuis tant d'années.
Ainsi, depuis 145 ans, la fontaine du Naingrecourt a l'aspect que nous lui connaissons. Les vertus médicinales supposées de son eau ont été oubliées, mais des bénévoles s'activent toujours régulièrement à entretenir ce petit patrimoine, témoin d'une époque où l'on cherchait des gisements de charbon dans notre région…

(1) Arch. dép. Vosges : E dpt 81/ 3 J 1 : citation à comparaître du 22 juillet 1831 (affaire du Naingrecourt).
(2) Arch. dép. Vosges : E dpt 81/ 1 D 24 : registre des délibérations municipales (1838-1856).
(3) Arch. dép. Vosges : E dpt 81/ 1 D 26 : registre des délibérations municipales (1871-1888).

Histoire locale : LE MONUMENT AUX MORTS DE BULGNEVILLE

* Le monument devant lequel, depuis 1921, de nombreuses cérémonies commémoratives se sont tenues et se tiennent encore, est le symbole de notre reconnaissance pour les soldats et toutes les personnes civiles qui ont combattu l'ennemi et parfois même sacrifié leur vie pour que nous vivons libres et en Paix.
* Le premier "monument" érigé à Bulgnéville fut une croix située sur le parvis de l'église qui rappelle la guerre de 1870 contre les prussiens avec 3 plaques de fonte qui décrivent que des sœurs auraient tués des soldats ennemis. Sur la 4ème face on peut lire ceci : "A notre Dame du Sacré Cœur les habitants de Bulgnéville reconnaissants. 1870"
*Après la guerre 14/18, en France, pour rendre hommage à toutes les victimes de cette "Grande Guerre, il est décidé d'ériger un "Monument aux morts" dans chaque Commune.
C'est ainsi que le 5 octobre 1919, le Conseil Municipal présidé par Monsieur Alfred Vaché, Maire, décide par délibération "de voter la somme de 4 000 Francs pour l'érection d'un monument aux morts pour la France ".
En cette même séance, il est décidé de lancer une souscription publique : "Le Conseil demande à l'Administration l'autorisation d'ouvrir dans la Commune de Bulgnéville, une souscription publique en vue d'ériger un monument aux morts pour la France ".
*En séance du 14 novembre 1920, le Conseil municipal délibère encore à ce sujet : "Le Conseil vote une somme de douze mille francs pour l'érection, dans la Commune de Bulgnéville, d'un monument aux morts pour la Patrie, décide que ce monument sera érigé sur la Place et accepte le devis estimatif présenté par Mr Vuillaume, entrepreneur à Contrexéville ".
Au cours de cette même séance, une demande de subvention est sollicitée : "Le Conseil sollicite de l'Administration, en faveur du monument à élever aux morts pour la France, dont l'érection a été décidée par délibération (montant du devis 12 000 Francs), la subvention accordée pour l'Etat par application de l'Article 5 de la loi du 25 octobre 1919 ".
*Le Monument sera enfin érigé en 1921 sur la place centrale du village et les noms des soldats "Morts pour la France" y seront gravés.
*Le 19 février 1922, le Conseil Municipal décide "d'accorder à titre gratuit, une concession perpétuelle à tous les morts pour la Franc, dont la ré-inhumation aura lieu dans le cimetière communal ".
A noter que cette décision sera suivie par les Conseils municipaux successifs.
*Après la deuxième guerre mondiale de 39/45, les noms des soldats morts au combat y seront inscrits. Et par délibération spécifique "Le Conseil décide 25 août 1945 de faire graver sur une plaque de marbre spécifique, le nom d'Henri Guillemaut, résistant déporté, décédé en Allemagne et de donner à la place du Monument le nom de Place Henri Guillemaut. Le nom de deux autres bulgnévillois résistants, fusillés par les Allemands en août 1944, Gustave Déléris, ancien percepteur et Juliette Ménéteau, sa belle-mère y seront rajoutés et leur sera donné à deux rues de la commune.
*Après la guerre d'Algérie, le nom de Martin Bayer, mort lors de cette guerre y sera gravé.
*Le 1er septembre 2002, en accord avec la Municipalité, les Anciens combattants d'Afrique du Nord, rendent hommage à leurs camarades, du Canton de Bulgnéville, morts en Algérie par la pose d'une stèle à gauche du Monument aux morts.
*En 2012, lors des travaux de restructuration et d'embellissement de la Place, pour faire de ce lieu le "Cœur de Ville", les deux monuments sont légèrement déplacés et ont désormais une place privilégiée lors de cérémonies commémoratives.

 

 

 

*Le 8 septembre 2018, la borne du "serment de Koufra" sur la Voie de la 2ème Division Blindée est érigée à droite du Monument aux morts, pour rendre hommage aux soldats venus en 1944 libérer notre Pays. Notre Commune sera libérée en septembre de cette année-là.
*Vous qui passez devant ce Monument, ayez une pensée pour eux tous....

 

Il existait des géants dans notre forêt bulgnévilloise

Si , dans notre forêt bulgnévilloise, le chêne-hêtre (aujourd'hui disparu) était une curiosité, il en était une autre tout aussi originale, et quelque peu dépaysante, celle de 4 séquoias.
Après une bonne marche, dans la forêt, après le "Tournant Vallon",ces grands conifères centenaires apparaissaient et se dressaient majestueux vers le ciel. Du haut de leur 40 m ils dominaient le paysage. Le spectacle était magnifique et l'on se sentait tout petit à leur pied.
Les séquoias avaient été plantés en 1890 par Albert RENAULT (grand père de Georges COLIN, ancien maire de Bulgnéville), sur l'une de leurs propriétés, à l'emplacement d'une ferme qui avait été incendiée.
A cette époque, il n'y avait pas de forêt à cet endroit, mais une ferme avec 15 hectares attenants y était exploitée. Après l'incendie le domaine fut abandonné et des plantations d'arbres vinrent combler ce secteur.
Mr RENAULT, pépiniériste à Bulgnéville, fut l'un des premiers en France à planter des essences d'arbres exotiques, qui furent d'ailleurs reconnus par l'académie des sciences. Ils étaient 4 : un trio de trois et l'un planté un peu plus loin.
Celui qui était planté à l'écart des autres fut étêté lors d'une rafale de vent dans la années 80. Quant au "trio" : l'un deux, le plus gros avait à sa base, une circonférence de 8,50m et 4,60m à 1.50m du sol, et, lors de la tempête de 1999 tous ces séquoias tombèrent, donnant à ce secteur de la forêt un triste spectacle. Ces géants centenaires de Bulgnéville avaient vécu !
C'étaient des mastodontes, qui donnaient de très petits cônes, d'ailleurs quelques uns sont conservés par des passionnés de ces grands conifères.

 

 

 


Aujourd'hui, 4 autres séquoias se dressent à droite de l'entrée de Bulgnéville (côté Contrex). C'est Claude Dommartin, pépiniériste, neveu de Mr Georges Colin, qui les a plantés dans son jardin il y a près de 50 ans. Et, déjà, ils se dressent fièrement dans le paysage. Des géants !

Tournoi amical de Futsal

Samedi 29 février, l'association multisports bulgnévilloise avait organisé, à la Halle des sports, un "tournoi loisir" amical de futsal sur invitations.
Le Club, qui compte 25 adhérents, accueillait 8 équipes de 7 joueurs : 1 de Bazoilles et Ménil, 2 de Darney, 1 de Lerrain, 1 de Nancy, 1 de Neufchâteau et 2 de Saulxures lès Bulgnéville (et 3 équipes de Bulgnéville concourraient également)
C'est Christian Franqueville, Maire, qui donnait le coup d'envoi de ce tournoi et tout au long des matches une belle ambiance très conviviale a régné entre les équipes.
En fin de journée, Yann Perrin, le président, était satisfait de cette rencontre :" ce tournoi se déroule dans un esprit de jeu fair-play et la finalité est de passer de bons moments sympas avec un esprit loisir"..." C'est du sport de loisir réservé au plus de 30 ans et, à la base, passionnés par le futsal le pratiquant sans penser à la compétition !"
A l'issue des rencontres Nancy se classait Premier suivi par les deux équipes de Saulxures 2è et 3è.
A noter : le Club rouvrira ses portes après le confinement les vendredis soirs 18h30 à 21 h 00 à la Halle des sports. Renseignements sur place au près des dirigeants.


 

Eliot, passionné d'échecs

 

Eliot Poisson-Guibert, adolescent de 14 ans, est un passionné d'échecs depuis qu'il a découvert ce "sport cérébral" lors des activités du périscolaire. Depuis, c'est en fervent adhérent, depuis 2013, qu'il participe aux séances du Club du Pays Thermal (Clubs de Bulgnéville et Vittel) et dont il est le plus jeune compétiteur.
C'est pourquoi, ses "pairs" l'ont encouragé à se présenter à différentes compétitions. Il a donc déjà participé 2 fois au championnat des Vosges et récemment il franchissait une étape supérieure en participant au championnat de Lorraine qui s'est déroulé à Vandoeuvre en février.

Eliot était inscrit dans la catégorie U16 (moins de 16 ans) qui regroupait les 16 joueurs lorrains.

 


Pour sa première participation, Eliot, qui en pleine progression dans sa discipline. Classé élo 1200, ("Elo" est le système d'évaluation comparatif du niveau de jeu des joueurs d'échecs), il s'est mesuré à des jeunes de haut niveau national, des élos 1500 et 2050. Au cours des premières parties disputées avec sérénité et extrêmement bien menées, il a occupé la 9ème place. Jusqu'à la fin et au plus près des réalités d'une telle confrontation, c'est finalement à la 12e place qu'Eliot terminait ce championnat. Les responsables du Club, Pierre-Yves Le Squeren et Jean-Claude Carteret, disent toute leur fierté :" Le Club d'échecs du Pays Thermal lui dit ici toute sa fierté. Eliot a tenu le choc le plus sérieusement qui soit. Seules les quatre premières places conduisent au championnat de France, mais la détermination de notre jeune joueur l'y conduira un jour, s'il persévère dans notre discipline....ce qui indique de belles perspectives pour lui".

Pierre-Yves précisait : "Ce classement est aussi un signe fort pour les jeunes qui nous rejoignent au Club et c'est une reconnaissance pour le bureau, les membres, les parents et les deux municipalités qui ne ménagent jamais leurs efforts en notre direction et nous écoutent en permanence. Eliot montre l'exemple : celui du courage et de la persévérance, à un âge où se confronter aux autres est si important pour prendre conscience de sa propre valeur."

,


Mr Poisson, le papa d'Eliot qui accompagne et soutient son fils, nous fait comprendre que cette discipline est une école de la vie, un outil éducatif : " les échecs c'est apprendre : des règles, à savoir se concentrer, respecter l'autre".... après son tournoi Eliot était épuisé car cela demande beaucoup de concentration" ! et d'insister sur le fait que "Les échecs peuvent être joués à tout âge et devraient entrer dans les écoles, car il est préférable de commencer très tôt, les enfants ayant une grande capacité à apprendre et les combinaisons des échecs sont des outils à comprendre les mathématiques".
Quant à Eliot, (un bon matheux !) parle de sa passion avec enthousiasme : "C'est un jeu ludique, ça permet de s'obliger à se concentrer, réfléchir, anticiper, se souvenir, améliorer sa capacité mentale. Il faut une bonne mémoire. Les combinaisons sont infinies".
En ado bien "posé", Eliot sait gérer tout cela.
Bravo à Eliot ! Nous lui souhaitons de poursuivre toujours avec passion les échecs.

 

A Bulgnéville, le Club d'échecs rouvrira après le confinement chaque mercredi de 17 h à 19 h à la Maison des Associations de Bulgnéville et à celle de Vittel le samedi de 14 h 30 à 18 h 30. Pour tout renseignement s'adresser à Jean-Claude Carteret au 06 70 39 85 27 ou à Pierre-Yves Le Squeren au 06 65 16 67 30

 

Une petite visite en Mairie

Pendant les vacances, les 26 enfants qui effectuaient un stage de foot à la Halle des sports à Bulgnéville, sont venus en Mairie découvrir comment est gérée une commune.
Une halte éducative qui leur a permis de rencontrer Christian Franqueville, Maire. Celui-ci leur a parlé des investissements (notamment sportifs), et des équipements réalisés dans la Commune comme la Halle des sports dont ils ont pu bénéficier durant ces quelques jours, des services que l'on trouve à Bulgnéville.... Le Premier Magistrat leur a parlé également de sa fonction de Maire et les a sensibilisés sur l'environnement. Des questions lui ont été posées : depuis quelle date êtes-vous Maire ? Êtes-vous la personne la plus importante de la Mairie ? Combien gagnez-vous ? Combien d'heures travaillez-vous ? etc.
Ensuite Marie-Jo Poyau, leur a expliqué ce qu'était le territoire d'une Commune, son rôle de Collectivité, sa gestion et leur a parlé du rôle du Conseil municipal, des Adjoints; de ce que l'on pouvait venir demander au secrétariat de Mairie et a répondu à leurs questions.
Tous ces jeunes d'une dizaine d'années, filles et garçons, tous licenciés au Club de foot du "BCV", étaient encadrés par Aurélien Rousselot, permanent au Club; Louis, en formation d'éducateur et Aurélien et Anthony en emplois civiques. Aurélien Rousselot, coordinateur de ce stage avait souhaité, outre les entraînements de foot auxquels ils ont intensément participés, que ces jeunes rencontrent des élus municipaux afin que ce stage ne soit pas seulement sportif mais aussi éducatif. Une belle initiative pour de jeunes citoyens !


Belle journée pour nos Aînés

Dimanche dernier, Christian Franqueville, Maire et les Membres du Centre Communal d'Action Sociale, ont accueilli, dans une Salle des fêtes décorée de façon très festive, 132 personnes au traditionnel repas offert aux Aînés. Le Premier magistrat dans son mot d'accueil a rappelé que l'on trouve à Bulgnéville beaucoup de services, d'activités et d'actions positives en faveur des Seniors, soulignant que La Municipalité fait l'une de ses priorité de les maintenir à domicile le plus longtemps possible et de citer le projet de deux structures "Age et Vie", stade intermédiaire entre la maison et l'EPHAD.
Tous les invités étaient heureux de passer une agréable journée en se retrouvant autour d'une bonne table. Un délicieux menu, très copieux, avait été concocté par le traiteur du restaurant "Le Chaudron" de Mirecourt. A ces mets, avait été ajouté le gibier, offert par les chasseurs de Bulgnéville.
En fin d'après-midi, comme à l'accoutumée, les invités avaient bien du mal à se quitter et chacun repartait avec une belle primevère, souhaitant se retrouver l'an prochain.
Les 25 personnes, âgées de plus de 80 ans, qui n'avaient pu se déplacer et qui en avaient fait la demande, ont reçu la visite de Membres du CCAS ou de Conseillers municipaux qui leur ont apporté un repas à domicile.
Ce repas est toujours une réussite et un moment très convivial.


Initiation aux "gestes qui sauvent"


Samedi 25 janvier, la Commune de Bulgnéville proposait aux habitants une initiation gratuite aux premiers gestes de secours, au massage cardiaque et à l'utilisation d'un défibrillateur, et avait confié cette séance à la Croix Rouge du secteur.
Une quinzaine de personnes s'étaient déplacées pour apprendre les bons gestes à pratiquer pour sauver des vies et elles ont, durant la matinée, écouté attentivement les conseils théoriques de Paule Fouchet, formatrice à la Croix Rouge et mis ensuite en pratique le massage cardiaque et comment utiliser un défibrillateur.
Paule expliquait qu'il faut réagir vite mais pas dans la précipitation.
Il est donc évident que la chaîne de secours ne peut fonctionner sans le premier maillon qui est le témoin sur place, qui va donner l'alerte et les premiers secours.
4 règles sont à suivre pour tout accident : "Je suis" (qui je suis où je suis), "je vois" (décrire la situation), "je fais" (les gestes à faire), "je demande" (des conseils et du renfort). Au SAMU ou aux pompiers que l'on contacte, tout en analysant la situation, il faut être bref et précis car toute imprécision peut retarder les secours.
Et quand on sait que lors d'un arrêt cardiaque à domicile, il n'y a que 4% de personnes de sauvées : la rapidité d'intervention est donc primordiale.
Des questions ont été posées à Laure qui a su bien sur y répondre mais qui a rassuré, car il ne faut surtout pas paniquer. Toutes les personnes présentes ont beaucoup apprécié cette initiative de la Commune et de la Croix Rouge pour se former ou se remettre à niveau.
A noter que la Commune a fait installer, il y a déjà plusieurs années, un défibrillateur sur la façade de la pharmacie. Trois autres appareils seront posés très prochainement au stade, près de l'église/Mairie et près de la Halle des sports/salle des fêtes.

 

 

 

Le Club de pétanque pense déjà à la prochaine saison

Dernièrement, c'est en présence de Christian Franqueville, Maire, que Christian Wentzel, a présidé l'assemblée générale du club de pétanque "Boules à Bul '" à laquelle assistait bon nombre d'adhérents.
Tous les joueurs étaient remerciés par le président pour la bonne tenue de chaque rencontre ainsi que les donateurs et la Mairie qui soutiennent le club.

 


....37 est le nombre d'adhérents qui est en augmentation (31 en 2018). Lors de la saison, les 11 rencontres amicales et les 3 challenges ont vu une participation allant de 6 doublettes à 14 doublettes.
Francis Hector en bon trésorier, présentait le bilan financier et il était décidé de ne pas changer les cotisations qui restent à : 10 €/adulte, 4€/enfant de moins de 12 ans et inscriptions aux rencontres : 2€/adhérent, 4€/non adhérent.
Quand un Club va bien, c'est en toute logique que son président est reconduit dans ses fonctions, ce qui fut le cas : Président Christian Wentzel, Secrétaire : Evelina Wentzel, Trésorier : Francis Hector.
Puis Christian Franqueville, disait "Votre association est constituée de copains, qui ne se prennent pas la tête et qui ont envie de passer de bons moments les week-end dans un esprit très convivial", et de souligner la belle participation des Membres du Club à cette assemblée générale qui ne sont pas que des utilisateurs d'activités ou de services, mais qui sont aussi des acteurs. Et de conclure " vous êtes une petite association dynamique, bien gérée qui fait beaucoup d'animations les week-ends, et ça fait un peu vivre le secteur du Févry ".
Pour 2020 : La saison prochaine débutera le dimanche 19 avril pour se terminer, selon la météo, sera soit le dimanche 27 septembre, soit le dimanche 11 octobre.
Challenge Hector : le 10 mai, le challenge de ma mairie le 12 juillet et le challenge Gaume le 9 août. Le calendrier définitif sera donné ultérieurement.
Le verre de l'amitié terminait cette sympathique assemblée.

Les nouveaux habitants ont été accueillis

Dimanche 5 janvier lors de la cérémonie des vœux, les nouveaux habitants ont été accueillis "officiellement" par la Municipalité. En 2019 ce sont 50 nouveaux foyers qui ont choisi de s'établir dans notre Cité.
Bienvenue à tous !

 

 

 

 

 

 

Vœux de la Municipalité


Le dimanche 5 janvier beaucoup de personnes avaient répondu à l'invitation de la Municipalité pour assister à la cérémonie des Vœux, et étaient accueillies par Christian Franqueville, Maire et ses Adjointes. On notait la présence de Jean Hingray, Maire de Remiremont.
*Après avoir rendu hommage à Michel Nicolas, Adjoint décédé en août dernier, Isabelle Louviot, Adjointe au Maire disait : " Au nom de toute l'équipe municipale, et de notre "Chef d'orchestre", Christian FRANQUEVILLE je vous souhaite la bienvenue et vous adresse nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence."
Elle retraçait ensuite les nombreux travaux d'investissements entrepris au cours de l'année. Et n'oubliait pas de mentionner le travail réalisé par les employés communaux de chaque Service et celui des bénévoles de toutes les associations qui animent notre Cité : " Que tous ces travailleurs : Employés et bénévoles, soient aujourd'hui chaleureusement remerciés !"
Puis Isabelle souhaitait la bienvenue aux nouveaux habitants : " qui nous avez rejoints à Bulgnéville en 2019, je ne doute pas que vous vous y plairez !"
*Hélène Colin, Conseillère régionale, quant à elle a parlé du rôle important de la Région Grand Est : "Vous le savez, je suis attachée et crois en la pertinence du périmètre Grand Est et j'ai, depuis le début, cette certitude -sans quoi je n'aurais pas été candidate aux élections régionales, en cohérence- que le Grand Est est utile à nos territoires d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne, qu'il lui permet de décupler l'action publique, de créer des effets levier, de générer des mutualisations qui, de fait, n'existaient pas auparavant, de mieux négocier, de par sa taille et sa puissance, les marchés publics."
* Puis Christian Franqueville évoquait les grands événements au niveau national : " prenons le temps de donner un coup d'œil dans le rétroviseur de cette année 2019, qui avait commencé avec les grandes manifestations contestatrices de gilets jaunes et qui se terminent sur des mouvements de grèves non-moins contestateurs. Je ne me hasarderai pas à tenter de vous convaincre sur qui a raison et qui pourrait éventuellement avoir tort...!
J'espère simplement que la raison et les intérêts de la France permettront de trouver rapidement la voie de l'intérêt général sans sacrifier les générations qui ont beaucoup donné à notre Pays qui était et reste une puissance économique enviée sur le plan international."
Et d'évoquer aussi le réchauffement climatique avec les canicules à répétition, les tempêtes, les inondations, les incendies, etc. "qui ne constituent que la partie visible de l'iceberg" et l'incendie de Notre Dame, le jeune étudiant qui s'est immolé par le feu à Lyon, la crise dans les hôpitaux etc...
ET enfin s'interroger sur le devenir économique dans certains domaines de notre secteur. " tout bouge sauf nous. Rester dans cet immobilisme, c'est la désertification assurée : 80% des emplois à 10 ans seront nouveaux et c'est dans cette direction qu'il faut rechercher nos activités économiques pour demain. Il faut cesser de s'admirer le nombril !"
Le Premier magistrat terminait sur la bonne santé de la Commune. "Bulgnéville a anticipé dans de nombreux domaines. Bulgnéville investit, parce que Bulgnéville a su conserver sa capacité d'autofinancement"
La cérémonie se terminait par, la dégustation de la galette et le verre de l'amitié.

 

 

 


"Badabul'" une bonne dynamique

Bien que les effectifs soient en légère baisse -le Club compte à ce jour 38 adhérents de 11 à 65 ans (27 hommes et 11 féminines)- cela n'entame pas la dynamique des dirigeants qui se sont réunis dernièrement en Assemblée générale sous la présidence de Bruno Crivisier et en présence d'Isabelle Louviot, Adjointe représentant le Maire.
Les diverses manifestations de la saison passée ont été abordées et le président rappelait que les adhérents avaient la possibilité de venir s'entraîner accompagnés de leurs enfants. Mais ceux-ci ne devront gêner aucune activité et ne pourront pas se servir des espaliers et des cordes à monter. S'ils viennent à jouer avec des ballons cela relèvera de la responsabilité des parents.
Bruno rappela également que le montage et le démontage est l'affaire de tous comme s'assurer de redonner les locaux et sanitaires propres : ceci étant valable pour tous les utilisateurs de cette Halle des Sports d'ailleurs.
Le bilan financier présenté par Frédéric Oudot trésorier montre une bonne gestion.
Les cotisations sont fixées à 30 €/adulte, 50 €/couple, 20 €/enfant et étudiant.
L'association est ouverte toute l'année, même pendant les vacances scolaires les mardis de 17 h à 20h et les samedis de 10 h à 12 h.
En fin de séance, Isabelle Louviot, remerciait les membres de "Badabul" pour leur participation aux festivités du 14 juillet : "Votre association met ainsi sa pierre à l'édifice de l'animation de la Cité et sa contribution à faire vivre la Halle des sports". Elle soulignait la bonne ambiance qui règne au sein du club.
Les personnes intéressées pour entrer au Club peuvent s'adresser à Bruno Crivisier au 06.70.93.49.83.

 

Un beau "voyage" vers Noël !


Les 14 et 15 décembre, l'église de Bulgnéville était le haut lieu de la Nativité avec l'exposition de crèches qui était présentée par la Paroisse Saint-Basle et la Pastorale du tourisme.
Grâce au prêt de 133 crèches, confiées à Bernard et Marie-Jo Poyau, les visiteurs ont été emmenés dans un beau voyage autour du monde puisque plusieurs provenaient de différents Pays du monde : Palestine, Bengladesh, Bolivie, Pérou, Asie, Israël, Bénin, Mexique, Tchéquie, Allemagne; mais aussi de la tradition familiale pour les plus anciennes.
Qu'elles soient modernes ou anciennes, en matériaux divers : ébène, olivier, terre cuite, ou de technique "Raku", , cire, céramique, plâtre, verre etc. et même une en chocolat, elles étaient toutes aussi surprenantes et originales les unes que les autres de par leurs variétés. Toutes avaient leur charme. Un décor spécial bien aménagé les mettait en valeur. Belles, colorées et variées, simples ou présentées de façon différentes, au-delà du religieux, c'est aussi une tradition culturelle qui était proposée au public venu très nombreux durant ces deux jours. Un public enchanté qui a également admiré le statuaire de ce lieu de culte.
Un petit jeu était proposé aux enfants : chercher "le" petit panda au milieu de toutes ces Nativités. En faisant le tour de l'exposition et en observant bien , cet adorable petit animal se trouvait dans une jolie petite crèche provenant d'Asie. Amusés, les adultes se prêtèrent également à ce jeu de recherche.
Une belle animation pour notre Paroisse et notre Cité. Un grand Merci à toutes celles et tous ceux qui ont prêté leurs crèches et Bravo aux organisateurs et aux personnes qui les ont aidés.

 

 

 

 

 


Le BMC a 20 ans: Un Club actif !

C'est Didier Jacquelin qui, passionné de modélisme, créa en 1999 le Club "Bulgnéville Modèles Club". 20 ans, un anniversaire qui méritait d'être mentionné lors de la dernièrement l'Assemblée Générale du Club qui s'est tenue à la Maison des associations sous la présidence de Bernard Vachez (président du Club depuis octobre 2015) et en présence d'Isabelle Louviot, adjointe au Maire.


Depuis 1999, le Club a connu des évolutions et des changements et quelques uns de ses membres sont toujours là et accueillent régulièrement des jeunes et d'autres personnes souhaitant s'initier au modélisme. Une bonne ambiance et un bon esprit règnent toujours entre ces passionnés qui ne manquent pas d'animer la cité lors de manifestations : 14 juillet, Forum des Associations, Marché de Noël.... et de participer à des compétitions départementales ou régionales. Bernard Vachez a remercié la Commune pour la mise à disposition du local et de la halle des sports (qui permet des séances Indoor). Thierry Thomas a présenté un bon bilan financier et Isabelle Louviot a félicité ce Club pour sa dynamique et qui sait faire évoluer les modèles réduits suivant les nouvelles techniques et technologies.
******
Le Club est ouvert le samedi après-midi de 14 h 30 à 17 h sous l'école primaire et accepte des adhérents à partir de 12 ans.
Pour celles et ceux qui le souhaitent, l'activité "détente indoor" est accessible à la Halle des Sports (chaussures propres exigées).
Pour tout renseignement s'adresser au 06 80 05 45 36 . Site : bulgneville-modeles-club.e-monsite.com/

Le Marché de Noël : Quel beau succès
Une vraie féérie : Noël avant l'heure

Le dimanche 24 novembre, c'est en présence de Mr Rochas, Sous-préfet de Neufchâteau et de Christian Franqueville, Maire, que le 24ème Marché de Noël Bulgnéville a été inauguré.

Au soir de ce grand rendez-vous qui lance les festivités de Noël de la Plaine, les Membres du Comité des Fêtes, pouvaient être très satisfaits du succès de cette belle journée qui a connu comme à son habitude un véritable succès.
En effet, le public avait répondu présent pour entrer dans cette magie de Noël. Les visiteurs, ont découvert le travail de tous les artisans présents dont une bonne dizaine de nouveaux qui, pour certains venaient du Loiret, de l'Aube, de Meuse, de Meurthe-et Moselle, de Haute-Saône.... Leurs réalisations ont été admirées et ont suscité de nombreux achats que l'on retrouvera sous le sapin à Noël !
La tombola dotée de nombreux lots a fait des heureux dont un combiné" raclette-fondue- gagné par Daniel Husson la corbeille garnie par Régine Kubot, offerts par la Commune de Bulgnéville, une caméra portative par Jean Renaud offerte par le Centre Leclerc .....
Les enfants n'étaient pas oubliés et, dans un décor enchanté, ils étaient ravis de gagner un calendrier de l'Avent, divers livres et jouets et de rencontrer -déjà- le Père Noël venu faire quelques emplettes et qui leur a distribué des friandises !!
Les parents d'élèves du "Gang des cartables" accueillaient dès l'entrée les visiteurs avec leur sourire et leur bonne humeur et les régalaient de crêpes et de vin chaud.
Ce fut vraiment une superbe journée qui s'est déroulée dans une Salle des Fêtes décorée à souhait pour la circonstance.
Merci aux organisateurs pour cette entrée dans la magie de Noël !

 

 

 

 

 

 

"Millénium" : première place pour Mélissa Jeandel


Les majorettes "Les Amazones" se sont rendues le 16 et 17 novembre à Montargis, pour participer à la compétition du "Millénium" qui rassemblait 850 concurrents. 10 majorettes du Club bulgnévillois y participaient : Lory, Louise, Romane, Clara, Jeanne, Chloé, Elise, Melissa, Romane P et Noëlie. A l'issu de deux jours intenses, nos Majorettes ont mis tout leur talent pour effectuer leurs figures techniques.
Mélissa Jeandel est montée sur la plus haute marche en 1 bâton "préliminaire" Junior. (1ere de son couloir en finale et 1ère en finale). Elle obtient en plus tous les points nécessaires pour monter dans la catégorie supérieure c'est-à-dire en "Intermédiaire". "Les autres majorettes, par leur classement aux différentes épreuves, n'ont pas déméritées" dit Sandrine Folio, la présidente du Club, qui est satisfaite des premiers résultats de "ses" Filles. "Je suis très fière de toute mon équipe, aussi bien des concurrentes que des accompagnateurs. Merci à tous".
Bravo à toutes !
A noter que pour financer tous les déplacements pour se rendre aux différentes compétitions tout au long de l'année, le Club a besoin de moyens. Il est donc à noter sur vos agendas, le prochain loto qui aura lieu le 12 janvier 2020 pour financer le Bâton d'or qui aura lieu à Nevers le 25 et 26 janvier 2020.

 

La Sainte Barbe fêtée à la Caserne : Appel au volontariat


Samedi dernier, les pompiers Bulgnévillois ont fêté Sainte Barbe, un temps fort de l'année pour nos soldats du feu.
Une cérémonie avait lieu dans la cour de la caserne avec revue des troupes et du matériel, dépôt de gerbe, l'hommage aux pompiers morts en service, minute de silence et remise de la fourragère par Marie-Jo Poyau, Adjointe au Maire, représentant Christian Franqueville, Maire, à Liliane Branco une des jeunes recrues du Centre de secours.
Puis à l'intérieur de la caserne avait lieu la remise de diplôme à plusieurs sapeurs pompiers qui ont suivi des stages de formation ou de perfectionnement. Tous étaient félicités par les élus présents et le Lieutenant Frédéric Bailly qui commande le Centre de secours de Bulgnéville depuis 10 ans. Il a remercié "ses" pompiers qui œuvrent et se dévouent avec lui et il notait aussi la bonne ambiance qui règne entre eux.
Il disait aussi combien il regrette les problèmes que rencontrent actuellement la profession par les attaques que certains subissent et les difficultés à recruter. Il faisait à nouveau un appel au volontariat. Enfin, il s'adressait à Grégory Drouvot qui a décidé de "raccrocher" son uniforme de pompier pour raison de santé : "Tu as été pompier pendant 25 ans et président de l'Amicale durant 10 ans, je te remercie pour toutes ces années passées au Centre de secours"
Mme Poyau soulignait : " les mots écrits sur la stèle de la cour de la caserne "Sauver ou périr, courage et dévouement" résument bien votre engagement. Je vous remercie pour votre travail, votre dévouement au service de la population et de nos Communes. Je félicite les jeunes recrues qui ont intégré l'équipe et vous souhaite une Belle Sainte Barbe en famille".
Le verre de l'amitié clôturait cette cérémonie

Belle dynamique au le Club de Judo

Les Membres du Club de Judo bulgnévillois ont tenu leur assemblée générale le 7 novembre dans le Dojo sous la présidence de Benoît Rolin qui assume cette fonction depuis 8 ans.
Benoît a tout d'abord félicité l'entraîneur Nicolas Berger, pour avoir réussi son examen CQP MAM devenant ainsi professeur de judo diplômé.
Le Club au long de la dernière saison a réalisé de bons résultats "Il y a une belle dynamique" a précisé Benoît soulignant que, si les effectifs du judo sont stables, ceux de la section Taïso sont en hausse avec 21 adhérents (18 femmes et 3 hommes).
Thérèse Rolin Trésorière présentait ensuite les comptes et Nicolas Berger le rapport sportif dans lequel il décrivait les différentes disciplines accessibles depuis le baby-judo jusqu'au seniors. "Nous essayons de stabiliser le Club et de développer la "branche" féminine" disait-il.
Dans son intervention, Nicolas a montré aussi combien il est impliqué dans le Club tant par les entraînements qu'il donne, sa participation aux diverses animations et pour emmener et soutenir les judokas en extérieur. Nicolas, mais aussi Benoît vivent vraiment ce sport avec passion et s'engagent pleinement pour la réussite du Club : "nous sommes exigeants sur les valeurs à transmettre aux jeunes. C'est ensemble que nous avançons et c'est cela qui créée la dynamique du Club ".
Voici un Club de sport dont Bulgnéville peut être fier et qui porte haut les couleurs la Cité. Pour preuve les podiums obtenus lors de championnats et Critérium pour Louane et Lia; de Grands prix, de Coupe départementale et régionale pour Warda, Yosra et Farah Lamfarad;
Nicolas félicitait tous les judokas qui ont participé à différentes compétitions, obtenant régulièrement une place sur le podium voir la 1ère place, et il remerciait les parents qui s'impliquent dans la vie du Club. Il n'oubliait pas de détailler également les belles performances de Benoît Rolin dont sa 3ème place en Coupe Bassin lorrain Senior et sa participation aux Championnat de France Senior.
Le tiers sortant était ensuite reconduit dans ses fonctions et après un appel à bénévoles, Mr Philippe Colling se présentait pour intégrer le Conseil d'administration.
Les projets étaient annoncés avec notamment le développement de la "branche" féminine et former la première ceinture noire; le maintien des stages de Noël et de Pâques; développer le groupe Taïso et se classer dans les 5 premiers aux Interclubs. Voici de beaux objectifs !
La Municipalité et les sponsors étaient remerciés pour leur soutien financier et logistique et le verre de l'amitié venait clore cette Assemblée générale.

 

 

 

 


Jean-Marc Lejuste : docteur en histoire


Jean-Marc Lejuste a soutenu sa thèse d'histoire "Novices et noviciats en Lorraine du XVIe au XVIIIe siècle", le 7 octobre dernier à l'Université de Lyon 2.


Après une scolarité dans nos écoles à Bulgnéville, puis au collège, ses études l'emmènent à Nancy au Lycée Varoquaux. Il obtient ensuite une licence d'histoire suivie d'une maîtrise. Ses études terminées, il devient le directeur du Centre d'animation de la préhistoire de Darney.
Son intérêt vers l'histoire locale se développe et Jean-Marc publie plusieurs livrets, notamment sur Bulgnéville : "Les Récollets de Bulgnéville, des hommes, des pierres entre Ciel et terre", "L'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Bulgnéville" et "L'hôpital de Bulgnéville (1687-1999)". Il entre au Cercle d'Etudes Locales de Contrexéville et en devient le Vice-président puis intègre la Fédération des Sociétés Savantes du Département des Vosges comme Trésorier. En 2017, il est élu président de l'association locale "Bulinei villa" qui gère le site archéologique des vestiges gallo-romains de Bulgnéville.

 

Mais l'idée d'une thèse trotte dans sa tête depuis plusieurs années. Le parcours n'est pas aisé, il doit déjà passer un master qu'il obtient en 2009 avec la mention TB, suivi de son inscription en doctorat qu'il commence à Nancy puis à l'Université de Lyon 2. Le travail est dense, mais avec beaucoup de travail et de ténacité, de déplacements pour ses recherches comme le voyage à Rome où il restera 3 semaines pour se documenter au Vatican, il soutient sa thèse le 7 octobre dernier à Lyon face à un jury composé d'éminents spécialistes de l'histoire religieuse européenne. La thèse est reconnue comme une œuvre originale et novatrice. Au total ce sont 36 ordres réguliers tant féminins que masculins qu'il a étudié avec la constitution d'une base de données de 13 200 novices, soit la plus grande quantité de novices jamais étudiée en France.
Il obtient sa thèse avec les félicitations du Jury et l'obtention du grade de Docteur en histoire avec la promesse que sa thèse sera publiée.

Le Cercle d'études de Contrexéville et Mr Christian Franqueville, Maire de Bulgnéville, se sont associés pour organiser une sympathique cérémonie et c'est le 12 octobre, en Mairie de Bulgnéville, que Jean-Marc était reçu et félicité en présence de membres du Conseil Municipal, d'amis et de sa famille.
Isabelle Louviot et Marie-Josèphe Poyau, Adjointes, ont tout d'abord retracé le parcours peu commun de Jean-Marc. Puis Monique Thénot, Présidente du cercle d'Etudes, soulignait le "travail énorme qu'une thèse représente et la fierté de pouvoir travailler avec Jean-Marc au sein du cercle d'études".
Christian Franqueville félicitait à son tour Jean-Marc "J'apprécie les gens qui, comme toi, sont laborieux. Et le sérieux de ton travail est à souligner. C'est un moment important pour notre Cité de voir qu'un jeune de Bulgnéville a bien réussi. Il n'y a pas de miracles : cette thèse est le fruit de l'effort" et d'ajouter "Je savais à qui je confiais la gestion du site gallo-romain, j'en profite d'ailleurs pour remercier tous les membres de l'Association Bulinei villa que tu présides et qui s'investissent à son aménagement et à la continuité des travaux". Je t'adresse mes vives félicitations au nom du Conseil Municipal. Nous sommes fiers de toi, Jean-Marc. Merci pour cet honneur que tu me fais et que tu fais à Bulgnéville"
Jean-Marc a remercié sa famille pour l'avoir soutenu dans cette grande "aventure", sa patience et les encouragements qu'elle lui a prodigués ainsi que tous les présents de cette soirée : "Cela ma touche profondément, c'est une belle reconnaissance de mon travail. Je partage ce grade de Docteur avec vous tous. Merci beaucoup !"
Le verre de l'amitié clôturait de façon agréable cette amicale réception.

Un beau succès pour les Journées du Patrimoine

Les trois sites ouverts au public pour les Journées du Patrimoine ont accueilli beaucoup de monde. Il faut croire que le patrimoine et le "regard" sur le passé ont une grande importance dans le cœur des gens.
Que ce soit aux vestiges gallo-romains, à l'Ecomusée ou au Musée militaire, les personnes qui ont visité les différents lieux ont apprécié l'organisation et le concept de ces lieux de mémoire. Elles ont félicité les bénévoles et la Municipalité qui s'impliquent dans la préservation du patrimoine :

A l'Ecomusée en milieu l'après-midi il a été compté plus de 80 personnes ensemble ! Avec de la crème, des enfants ont fait du beurre. Ils sont repartis tout heureux avec leur petite motte de beurre ! Une exposition temporaire de lampes Pigeon a retenu l'attention : Jean-Pierre et Bernadette Richard en connaisseurs en racontaient l'histoire. Le objets exposés étaient admirés : camion Citroën, batteuse, matériel de fromagerie, mobilier ancien, outillage, linge,baratte, écrémeuse, et tant d'autres richesses dont Yves, Didier, Thérèse, Jean-Paul, Bernard et Marie-Jo donnaient les explications.


je fais du beurre !

Aux vestiges gallo-romains : Jean-Marc Lejuste, passionné d'histoire, a captivé le public venu sur le site de la villa gallo-romaine. Les panneaux pédagogiques illustrant parfaitement les scènes de vie de cette époque (Ier au IVe siècle de notre ère)

Au Musée militaire : Jean-François Schwab, en bon guide féru de la période de la guerre 39/45, guidait les visiteurs dans ce lieu qu'il a aménagé de façon remarquable dont des reconstitutions de scènes sous l'occupation allemande.

Un grand merci aux bénévoles qui ont consacré de leur temps pour accueillir les visiteurs tout au long de ces Journées du Patrimoine. Un grand merci également aux visiteurs qui, par leur présence, encouragent ces bénévoles et la Municipalité à continuer dans cette démarche de préservation et d'exposition de ce riche patrimoine.
Une belle réussite !

 

Une école "branchée"


Rares sont sans doute les écoles élémentaires dont les classes sont toutes équipées d'un tableau numérique. C'est le cas de notre école à Bulgnéville !
A la demande de la Commune, la Société SAM Informatique de Neufchâteau a procédé, avant la rentrée, à la pose de trois nouveaux tableaux TBI (Tableau Blanc Interactif) de dernière génération, comprenant des logiciels de travail, achevant ainsi d'équiper toutes les classes et remplaçant les anciens tableaux mobiles.
L'école est vraiment "branchée"! Il faut préciser que l'informatique est entrée à l'école dès 2006 avec l'acquisition d'ordinateurs et l'accès à Internet. C'est en 2012 que furent installés les premiers TBI mobiles qui permettaient ainsi à tous les enseignants de bénéficier de cet outil. Des cartables numériques furent ensuite achetés et d'autres classes furent équipées d'un TBI fixe. Enfin,, depuis le 27 août, les 7 classes possèdent désormais chacune un tableau interactif. Enseignants et élèves, ne doutons pas, sauront apprécier !
Le coût de ce dernier investissement s'élève à 25 000 € TTC subventionné par l'Etat (DETR) pour 5 000 € et par le Rectorat dans le cadre de la modernisation et l'approche de l'informatique dans les écoles. Le solde étant pris en charge par la Commune.
Aujourd'hui une réflexion avec l'Education Nationale est menée pour l'acquisition de tablettes pour les enfants du primaire. "Autre projet", nous disait Christian Franqueville, "l'installation d'un TBI à l'école maternelle chez les grands".

Qu'est-ce qu'un TBI ? Le tableau, équipé d'un logiciel spécifique, est couplé avec un vidéoprojecteur et relié à l'ordinateur de l'enseignant. Cet outil est approprié pour la projection et la visualisation de contenus numériques. IL est en fait un écran géant d'ordinateur avec ses barres d'outils et l'enseignant comme l'élève peut intervenir dessus en direct en écrivant avec un crayon-souris. L'enseignant adapte la pédagogie au numérique : c'est une autre manière d'enseigner et d'acquérir des connaissances pour les élèves. Les utilisations sont multiples : leçons, cours, exercices, images, vidéos, plans, photos, graphisme, musique avec une interaction en direct : agrandir, réduire, pivoter, souligner, faire apparaître des "outils" annoter, dessiner, etc.. et enregistrer le travail. Du travail dans l'air du temps où l'informatique fait partie intégrante de la vie des enfants.
Grâce à une réelle volonté de la Municipalité de continuer à s'ouvrir vers le numérique, voici des outils informatiques performants mis à disposition de toutes les classes de l'Ecole.

La STEP est inaugurée

D'un coût de travaux de 2 081 000 € HT, subventionnés par l'Agence de l'eau pour 1 227 000 € et dont le solde a été financé par la Commune de Bulgnéville à 85 % et celle de Saulxures-lès-Bulgnéville à 15 %, la nouvelle station d'épuration est opérationnelle depuis fin 2018.
L'étude avait été lancée sous la maîtrise d'œuvre du Bureau EGIS en 2014. Puis, après un permis de construire accordé en avril 2016, les entreprises SOGEA et ALBIZZATI se sont succédées pour réaliser les travaux de cet équipement, réceptionné et mis en service fin 2018 suivi de quelques réglages.
Depuis cette date la station était gérée par la Commune. Elle le sera, à compter du 1er septembre 2019, par un prestataire de service : VEOLIA.
Situé au pont de l'Epêche, cet équipement a été inauguré officiellement le samedi 24 août par les deux Maires Christian Franqueville et Sylvain Gloriot, Mr Vauthier de l'Agence de l'Eau d'élus et des représentants de diverses collectivités et entreprises. Puis, lors de la visite des installations, Mr HAM d'EGIS et Mickaël Castellani des Services Techniques de la Ville, apportaient les informations techniques nécessaires pour en comprendre le fonctionnement.
Après avoir insisté sur la complexité des démarches administratives qu'avait suscitées ce grand projet, Mr Franqueville disait :
"C'est un événement particulier aujourd'hui d'inaugurer cette station. Car souvent on inaugure des logements, des écoles, une maison de santé... cela les habitants le voient, l'utilisent et le côtoient au quotidien, contrairement à une station d'épuration dont parfois certains ignorent l'existence"... "C'est un outil indispensable pour une Commune comme la nôtre et on se doit de traiter l'eau que nous rejetons. Nous devons être conscients que nous sommes des pollueurs et l'eau devenant une denrée rare, on ne peut pas la négliger. L'eau c'est la vie".
L'eau filtrée qui sort de la station, en fin de parcours de traitement, est épurée à 95 %.
Le Premier magistrat remerciait tous ceux qui s'étaient investis dans ce beau projet et plus spécialement l'Agence de l'Eau qui a subventionné cet investissement.
Mr Vauthier de l'Agence de l'Eau rappelait quant a lui : "l'Agence est là pour soutenir financièrement des projets; mais des projets qui, en finalité, doivent être performants, car il ne faut pas oublier que l'argent vient des contribuables"! . " Ici à Bulgnéville nous avons un équipement important qui a du sens, avec un objectif de qualité visant non seulement la santé humaine mais aussi la protection de l'environnement, la nappe phréatique, les milieux aquatiques et la biodiversité".
Félicitons nos élus qui se lancent dans de tels investissements dont le coût de fonctionnement représente une dépense importante dans le budget spécifique d'assainissement communal. De tout cela nous devons en être tous conscients et nous devons chacun à notre niveau, individuellement, en famille, prendre part à la protection de notre planète en réduisant nos déchets et notre consommation d'eau ! Nous pouvons tous agir en ce sens !
Le prochain projet de la Municipalité : à partir d'un parc photovoltaïque, produire de l'électricité pour assurer une partie de l'alimentation en électricité de la station,. Les études sont en cours.

 

 

Portes ouvertes à la STEP


Considérant que la construction de la station d'épuration représente un investissement considérable pour une Commune, Christian Franqueville, Maire, avait décidé de permettre aux habitants de Bulgnéville et de Saulxures de visiter les lieux.
C'est ainsi qu'après l'inauguration de la Station le 24 août, les habitants ont pu visiter l'après-midi les installations de cet équipement, au cours d'une journée "Portes ouvertes".


Grâce à de nombreuses informations techniques données par deux techniciens, une centaine de visiteurs a ainsi pu découvrir cette grande "machine à laver" l'eau usée. "Elle fonctionne selon un principe simple : débarrasser l'eau progressivement, à travers des grilles physiques, bactériennes ou chimiques de toutes impuretés et de tous corps étrangers des plus gros aux plus fins". A la fin du parcours l'eau passe encore dans une zone végétalisée qui achève le filtrage et l'eau qui s'écoule dans le ruisseau en contrebas est épurée à 95 %.
Une visite très intéressante aux dires des visiteurs qui étaient impressionnés par l'ampleur du site.


Des Logement flambants neufs conçus avec des technologies modernes

Samedi 8 juin, Mrs Benoît Rochas, Sous-préfet et Christian Franqueville, Maire, entourés des résidents, d'élus et de nombreux invités, ont inauguré l'Ecoquartier nouvellement construit Rue François de Neufchâteau.
L'Ecoquartier pour séniors, baptisé résidence "Charles Aznavour", se compose de 7 pavillons, cinq T3 et deux T4 de 67 m² à 119 m².
Il résulte d'une volonté de la Municipalité d'offrir aux jeunes retraités et personnes âgées autonomes des logements en centre bourg de plain-pied, bien isolés et à basse consommation énergétique, pensés et adaptés pour les séniors.
En 2015, la Commune de Bulgnéville a eu l'opportunité d'acquérir auprès de la famille THIEBAUT - BOGARD, l'ancienne ferme familiale. N'ayant pu revendre leur bien à un particulier, la famille décide de vendre ce bâtiment à la Commune, dans le cadre d'une opération de démolition et reconstruction de maisons pour séniors.
La complexité architecturale de l'ensemble des bâtiments et le financement de l'opération, ont obligé la Commune et l'architecte Stéphane Deloy à conserver une ancienne grange contiguë et à la réhabiliter, pour y réaliser deux logements peu énergivores. Le défi a malgré tout été relevé.
Respect de l'environnement : Cet Ecoquartier est conçu, organisé et géré dans une double démarche : bien-être de ses habitants et respect de l'environnement. Sa configuration à l'échelle du plan masse permet convivialité et qualité de vie, notamment par le partage des espaces extérieurs aménagés dans un souci d'accessibilité totale et de déplacement aisé.
A l'échelle des logements, la qualité de vie a été également une cible, et a donc déterminé l'aménagement et la distribution des espaces : taille et configuration des différents espaces permettant une évolution aisée même en fauteuil roulant, luminosité, facilité d'ameublement et donc d'appropriation des lieux par les locataires, etc…
Quant au système constructif, il répond à des critères rigoureux de performance environnementale (recyclage des déchets, éco-construction, gestion et économie de l'énergie…) : utilisation de matériaux issus de la déconstruction du site, construction en ossature bois et utilisation d'isolants thermiques recyclables, de matériau bois pour le second-œuvre (menuiseries extérieures en alu-bois, revêtements de façades ponctuels, agencement intérieur…) et des panneaux photovoltaïques sur les toitures et pompes à chaleur individuelles
Début 2019 les premiers locataires ont pris possession des lieux et bénéficient d'un emplacement privilégié en plein centre bourg, (à proximité immédiate de la pharmacie et de la Maison de Santé pluridisciplinaire, de la Mairie et de la Poste, de boulangeries, coiffeurs, restaurateurs et commerces d'alimentation, ainsi que des services à domicile d'infirmières, aides-soignantes, ADMR et ADAVIE etc.).
Le coût de l'opération s'élève à 1 632 295 € TTC (acquisition, démolition, travaux, subventionnée par l'Etat (DETR et TEPCV pour 772 937 € . La TVA de 255 383 € reste à la charge de la Commune soit un résiduel final de 1 114 741 € à charge de la Commune, c'est-à-dire 68 % du TTC.
Le bien être de ses habitants: Mr Franqueville a souligné que le bien être des habitants était une des préoccupations majeures de la Municipalité :"Nous avons voulu quelque chose de beau et de fonctionnel pour nos anciens". Ce fut un travail important porté par notre architecte et pour le design par son épouse". Il n'a pas oublié de saluer le travail des entreprises qui ont œuvré pour ces travaux.
Mr Rochas, disait que l'Etat était attentif aux projets des Communes. "Les Communes doivent impérativement investir dans la réhabilitation de leur centre-bourg, nous sommes là pour les conseiller et leur apporter notre soutien. Je félicite la Commune de Bulgnéville pour cette belle réalisation qui insère des techniques des plus modernes en valorisant l'artisanat local". Les invités de cette cérémonie pouvaient ensuite visiter l'un des logements du site.
A l'unanimité tous ont félicité la Municipalité pour ce bel exemple de renouveau dans un cœur de Ville.

 


 

 

 

 

Une belle Foire

Dimanche 19 mai, les membres de BAT, Bul'Animation-Toursime, peuvent s'estimer heureux, la 46ème Foire du Jambon et du Fromage a connu un beau succès. Pourtant ce n'était pas gagné avec la météo pluvieuse qui était annoncée !
C'est sous un ciel couvert mais avec une douce température que l'inauguration a eu lieu le matin avec les majorettes "Les Amazones" qui ont emmené en musique le cortège d'officiels dans les allées de la Foire.
Les exposants étaient au rendez-vous pour la grande satisfaction des organisateurs et les visiteurs ont pu faire de belles emplettes. Le vide-grenier a permis aussi de faire quelques bonnes affaires et la fête foraine a diverti les enfants.
La buvette du BCV (Foot) était un point de rendez-vous pour se restaurer. Le Clown Tofblanc a bien amusé petits et grands toute la journée.
Ce n'est qu'à 16 h 30 qu'une belle averse d'orage est venue perturber cette fête de printemps. Mais, "ouf", on pouvait dire que la Foire 2019 avait eu de la chance.
La tombola gratuite à fait des heureuses. Il fallait donner le poids d'une belle part d'emmental (3,813 kg, offerte par l'Ermitage) et celui d'un jambon (6,015 kg, offert par BAT). C'est Marie-Claude Millot de Saint-Ouen-lès-Parey qui a gagné le fromage et Hind Comandatore de Bulgnéville le jambon.

Lors de l'inauguration Le Président Christian Marchal remerciait les personnes présentes et disait son regret de ne pas avoir plus d'exposants à cause d'une météo très incertaine. Christian Franqueville se montrait nettement plus optimiste "Soyons positifs" disait-il "cela aurait pu être plus mauvais !". Il souhaite voir la Foire évoluer, en mettant tout en œuvre pour promouvoir d'avantage le fromage, pourquoi pas en lien avec la Fromagerie de l'Ermitage de Bulgnéville qui est la capitale mondiale du Munster ! Madame Picard, Directrice de l'Ermitage, qui était présente, disait qu'elle était prête à étudier cela avec BAT. Le Premier Magistrat lançait un challenge aux organisateurs pour l'an prochain : "Il faut de l'attractivité, de la diversité, du dynamisme pour faire venir du monde". Message entendu ! Il faut maintenant que les membres de BAT y travaillent !

Pose d'une borne publique de recharge électrique

Dans le cadre de son programme TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte), la Commune a installé et mis en service récemment une borne-double de recharge électrique (type 2x22kW) pour les particuliers.
Située sur le parking, près de la Maison de Santé et du bâtiment des commerces, cette borne publique, avec un emplacement réservé, permet de recharger les véhicules électriques.
S'il est vrai que, pour l'heure, les véhicules électriques sont encore rares, la Municipalité de Bulgnéville espère développer leur utilisation et apporter, avec l'accès à cette borne, sa contribution à la protection de l'environnement en limitant ainsi l'usage des véhicules polluants réduisant de ce fait les émissions de CO2.
Plusieurs automobilistes déjà ont bénéficié de cet équipement qui permet une recharge rapide.
La Commune poursuit donc son objectif de Commune "verte", puisqu'après le changement des chaudières dans les écoles, l'achat de vélos à assistance électrique (avec prime à l'acquisition pour les Bulgnévillois), d'un véhicule communal électrique, d'une borne spécifique aux Ateliers municipaux, la modernisation de l'éclairage public par des ampoules Led à chaque point lumineux, la construction de 6 logements BEPOS, le programme TEPCV suit son cours par la continuité de l'isolation des bâtiments communaux et l'équipement en Led des éclairages extérieurs des bâtiments communaux dont les projecteurs de l'église et sa mise au tombeau.
Tout un ensemble de mesures dont la Commune ressent déjà les bienfaits financiers. En effet, rien que sur l'éclairage public, mis en place depuis le printemps, une diminution de plus de 63 % de la consommation a été constatée, soit une économie sur ce poste de dépenses de près de 17.000 € par an. Un retour sur investissement rapide !